Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Singapour: 17 arrestations pour vol de fioul dans une raffinerie de Shell

Dix-sept hommes soupçonnés d'avoir volé pour près de deux millions d'euros de fioul dans une raffinerie du pétrolier anglo-néerlandais Shell à Singapour ont été interpellés, a annoncé la police locale qui a saisi un tanker et des millions de dollars en liquide.

Les suspects, âgés de 30 à 63 ans, ont été appréhendés dimanche lors d'opérations policières dans l'archipel d'Asie du Sud-Est, à la suite d'une plainte pour vol déposée par Shell en août. Certains suspects sont des salariés de la compagnie pétrolière.

Les enquêteurs ont saisi au total 3,05 millions de dollars de Singapour (1,91 million d'euros) en liquide, un pétrolier de 12.000 tonnes et gelé les comptes bancaires des suspects, a précisé la police dans un communiqué.

Onze suspects, parmi lesquels huit employés singapouriens de Shell et deux Vietnamiens -- un membre d'équipage et le capitaine du bateau Prime South--, ont été inculpés mardi par un tribunal. Les six autres font encore l'objet d'investigations.

Le fioul aurait été dérobé sur le site industriel de Pulau Bukom, dans l'ouest de Singapour, un site décrit par Shell comme l'un des plus importants centres de production au monde. Le fioul a été volé en au moins trois fois, selon des documents de la procédure consultés par l'AFP.

Les suspects comparaîtront à nouveau devant le tribunal lors d'une autre audience en janvier.

Singapour est l'un des plus grands hubs pétroliers au monde. D'énormes quantités de brut du Proche-Orient transitent par la cité-Etat avant de rejoindre l'Asie de l'Est et plusieurs compagnies pétrolières y ont des raffineries.

el/sr/bfi/lch

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.