NOUVELLES
09/01/2018 07:30 EST | Actualisé 09/01/2018 07:31 EST

Les derniers arguments sont attendus au procès de Lac-Mégantic

L'avocat de Thomas Harding devrait compléter sa présentation mardi.

Le chef de train Thomas Harding (à gauche)
LA PRESSE CANADIENNE
Le chef de train Thomas Harding (à gauche)

Les derniers arguments en défense seront présentés mardi dans le procès des trois hommes accusés de négligence criminelle relativement à la tragédie ferroviaire de Lac-Mégantic, qui a fait 47 morts en juillet 2013.

Thomas Harding, Richard Labrie et Jean Demaître ont tous trois plaidé non coupables.

Le 6 juillet 2013, un train hors de contrôle rempli de pétrole brut a déraillé et explosé à Lac-Mégantic, faisant 47 morts et anéantissant une bonne partie du centre-ville de la municipalité.

La Couronne a présenté ses derniers arguments la semaine dernière, tout comme les avocats de MM. Labrie et Demaître.

L'avocat de M. Harding devrait compléter sa présentation mardi. Le juge Gaétan Dumas, de la Cour supérieure, devrait ensuite transmettre ses instructions aux 14 jurés.

Richard Labrie était le contrôleur ferroviaire, Thomas Harding le chef de train et Jean Demaître le directeur de l'exploitation de l'entreprise ferroviaire Montreal Maine and Atlantic (MMA) au Québec.

Lac-Mégantic après la tragédie