NOUVELLES
05/01/2018 14:17 EST | Actualisé 05/01/2018 14:17 EST

Les automobilistes doivent être prudents sur les routes de l'est du Québec

Des avis de poudrerie sont en vigueur au Saguenay-Lac-Saint-Jean, de même qu'à Québec, en Beauce, en Estrie et dans la vallée du Richelieu.

Getty Images/iStockphoto

Les automobilistes de l'est du Québec doivent faire preuve de prudence, vendredi, en raison des piètres conditions routières provoquées par la tempête hivernale qui frappe la région depuis jeudi.

Les conducteurs du Bas-Saint-Laurent, de la Côte-Nord et du Saguenay-Lac-Saint-Jean sont notamment à plaindre.

Selon Environnement Canada, de 10 à 15 centimètres de neige supplémentaires sont prévus d'ici samedi matin sur la rive nord de la péninsule gaspésienne ainsi que sur la portion ouest de la Basse-Côte-Nord. De 20 à 40 centimètres de neige sont déjà tombés dans le Bas-Saint-Laurent, la Gaspésie et la Côte-Nord.

Le météorologue Jean-Philippe Bégin, d'Environnement Canada, souligne que les vents ont diminué en avant-midi en Gaspésie, mais que le répit sera de courte durée puisqu'ils reprendront de plus belle dans le courant de l'après-midi. L'air froid va également s'installer dans les 12 prochaines heures.

Des avis de poudrerie sont en vigueur au Saguenay-Lac-Saint-Jean, de même qu'à Québec, en Beauce, en Estrie et dans la vallée du Richelieu.

Certaines routes fermées plus tôt en journée ont commencé à rouvrir, vendredi. Le ministère des Transports recommande tout de même d'éviter tout déplacement non essentiel vers l'est du Québec.

Le ministère a ainsi annoncé la réouverture progressive de l'autoroute 20 à l'est de Montmagny, suivie de celle de l'autoroute 20, dans les deux directions, entre Montmagny et Rivière-du- Loup.

Le segment de l'autoroute 20 compris entre Rivière-du-Loup et Notre-Dame-des-Neiges demeurera fermé pour une durée indéterminée, a toutefois prévenu le ministère.

Selon le porte-parole du ministère, Denis Arsenault, des portions de route sont également fermées au Saguenay-Lac-Saint-Jean et en Montérégie. La visibilité est par ailleurs réduite à plusieurs autres endroits.

M. Bégin souligne de son côté que les grands froids dans certaines régions, notamment à Montréal, font en sorte que les abrasifs fonctionnent moins bien et que les routes sont donc plus glissantes.

Traversiers, autobus et avion

Du côté des traversiers, M. Arsenault a précisé la fermeture des traverses Matane-Godbout, Matane-Baie-Comeau, Rivière-du-Loup-Saint-Siméon, L'Isle-aux-Grues-Montmagny et Québec-Lévis.

Le service d'autocar Orléans-Express a annoncé l'annulation de plusieurs départs en provenance ou à destination de Rimouski, Rivière-du-Loup, Carleton, Sainte-Anne-des-Monts et Gaspé.

Aéroports de Montréal prévient les voyageurs devant prendre un vol à destination des Maritimes ou de l'est des États-Unis de vérifier auprès de leur compagnie aérienne afin de s'assurer qu'il n'y a pas eu d'annulation. Plusieurs départs prévus vendredi ont en effet été retardés et certains vols à destination de New York, Hartford, Newark, Québec, Baie-Comeau, Toronto et Halifax ont été annulés. Des vols à destination de Montréal, provenant notamment de Boston, New York, Hartford, Sept-Îles et Québec, ont aussi été annulés.

Vers midi vendredi, on comptait huit arrivées et six départs annulés à l'Aéroport Jean-Lesage de Québec.

Froids extrêmes

Le météorologue Jean-Philippe Bégin souligne que l'ouest du Québec, notamment l'Abitibi, a été épargné par la tempête, mais est actuellement sous avertissement de froid extrême.

La métropole n'est par ailleurs pas prête de se réchauffer.

«Il fait actuellement froid à Montréal, mais ça va le devenir encore plus au courant de la nuit et on parle d'un avertissement de froid extrême ici aussi», a-t-il noté, indiquant que les températures seront ce week-end de 10 à 15 degrés sous les normales avant de remonter la semaine prochaine.

Galerie photoBombe météo à Halifax (4 janvier 2018) Voyez les images

Du côté des Maritimes

Dans le Canada atlantique, des milliers de personnes se sont réveillées dans le noir, vendredi matin, alors que la tempête a inondé des routes côtières, ballotté des bateaux et renversé des arbres.

Selon la Nova Scotia Power, 83 clients néo-écossais étaient privés d'électricité vendredi, vers 11h. Au Nouveau-Brunswick, quelque 140 pannes touchaient 13 000 clients à travers la province, qui a également reçu beaucoup de neige. L'Île-du-Prince-Édouard était, elle aussi, en grande partie plongée dans l'obscurité.

Les vents violents ont provoqué des ondes de tempête en Nouvelle-Écosse, la mer inondant des routes depuis Eastern Passage, près de Halifax, jusqu'au comté de Lunenburg et laissant des roches et des débris sur son passage.

À Halifax, une partie de la promenade près du site des propriétés historiques a également été submergée de même qu'une courte route reliant l'Armdale Yatch Club à la péninsule.

Des photos publiées sur Twitter montrent des échafaudages qui se sont écroulés près de l'académie Lunenburg alors que les vents rugissent et que les vagues martèlent la côte tout près.

La tempête a entraîné la fermeture des écoles pour une deuxième journée consécutive dans certaines régions du Nouveau-Brunswick, de la Nouvelle-Écosse et de l'Île-du-Prince-Édouard, en plus de perturber le transport aérien et par bateau à plusieurs endroits.