Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Un policier tué et trois autres blessés dans les manifestations en Iran

TÉHÉRAN, Iran — Un tireur non identifié a tué un policier et en a blessé trois autres durant une manifestation en Iran, selon l'agence de presse semi-officielle Mehr.

L'agence a publié lundi soir un bref article affirmant que l'assaillant avait tué un policier avec un fusil de chasse dans la ville de Najafabad, dans le centre du pays, à environ 320 kilomètres au sud de la capitale, Téhéran.

C'est la première fois qu'un représentant des forces de l'ordre est tué depuis le début des manifestations en Iran il y a cinq jours, ce qui porte le bilan des morts à au moins 13.

Plus tôt lundi, la télévision officielle iranienne avait annoncé la mort d'au moins 12 personnes dans le mouvement de protestation à travers le pays. Dix personnes ont été tuées dans de violents affrontements dimanche soir, lorsque les forces de l'ordre ont repoussé des «manifestants armés» qui tentaient de prendre le contrôle de postes de police et de bases militaires.

Les manifestations ont commencé jeudi pour dénoncer l'inflation et le taux de chômage élevé, et se sont propagées à plusieurs villes iraniennes au fil des jours. Des centaines de personnes ont été arrêtées.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.