DIVERTISSEMENT
01/01/2018 00:54 EST | Actualisé 01/01/2018 00:55 EST

«En direct de l’univers du Jour de l’An»: pétillant comme du champagne

Chaque année, on rit, on pleure et on s'émerveille des trouvailles fabuleuses de France Beaudoin et de son équipe!

Radio-Canada

Aussi pétillante que les bulles dans nos verres de champagne au décompte menant à la nouvelle année, l'émission spéciale d'En direct de l'univers du Jour de l'An est désormais le parfait prélude à nos soirées du 31 décembre.

Ce fut une fois de plus le cas dimanche, avec un adieu à 2017 qui nous a sans arrêt mouillé le regard et fiché le sourire aux lèvres pendant 90 minutes.

C'est toujours ainsi. Chaque année, on rit, on pleure et on s'émerveille des trouvailles fabuleuses de France Beaudoin, du réalisateur Jean-François Blais et de leur équipe, tant musicalement – on salue le directeur musical Jean-Benoît Lasanté et ses musiciens, il n'y a qu'eux pour mixer Simply the Best et La danse à St-Dilon, ou Despacito avec Les ailes d'un ange, Les bombes et Cash City - qu'au chapitre des invités et de l'aspect visuel des numéros.

Ça dure depuis maintenant six ans, et on souhaite au concept une vie aussi longue que celle qu'a connue le Bye Bye jusqu'à maintenant.

Galerie photo«En direct de l’univers du Jour de l’An» Voyez les images

Kidnappings

Dimanche, 31 décembre, En direct de l'univers du Jour de l'An survolait donc 2017 en célébrant quatre personnalités qui ont brillé dans les derniers mois, Debbie Lynch-White, Fabien Cloutier, Mariana Mazza et Christian Bégin.

Ceux-ci ont été littéralement «enlevés» par la bande d'En direct de l'univers et n'ont su qu'au dernier moment qu'ils seraient les têtes d'affiche du dernier En direct de l'univers de décembre. À l'écran, Patrice Roy, du Téléjournal, a même annoncé le kidnappingde quatre de nos artistes chouchous. «France Beaudoin est sur place», a-t-il relevé, cédant la parole à sa «correspondante».

Fabien Cloutier et Mariana Mazza ont été empoignés par les colosses de la série Plan B et jetés dans le camion blanc qui recule, comme dans la fiction de Séries+. Cloutier a appris ce qui l'attendait sur vidéo, de la bouche de Louis Morissette, tandis que Mazza a vu France Beaudoin faire irruption dans une réunion à laquelle elle participait. «C'est malade, moi qui pensais passer l'après-midi à Boucherville»!, s'est exclamé la jeune humoriste.

Pierre-Yves Lord est allé surprendre Christian Bégin pendant un tournage de Curieux Bégin – on a laissé l'animateur terminer sa journée de travail avant de l'emmener dans le décor d'En direct de l'univers -, et Jason Roy-Léveillée est allé s'excuser à Debbie Lynch-White de lui avoir «tiré dessus» dans Unité 9, dans une loge de Radio-Canada.

Ensuite, à travers les souvenirs des quatre jubilaires et de courts bilans de leur année respective professionnellement et personnellement chargée – Debbie Lynch-White s'est mariée et Christian Bégin a perdu 20 lbs, entre autres -, chacun a reçu son splendide segment chanté en cadeau.

La chorale de Y'a du monde à messe, avec Coral Egan et Kim Richardson, s'est déplacée pour rythmer la portion dédiée à Christian Bégin, au cours de laquelle ses amis Jacques Davidts, Mathieu Perron et Marie-Christine Lalonde, et ses collègues de Curieux Bégin sont allés offrir des sapins à leur complice épicurien. Un moment dansé inspiré de Fame et des apparitions de Normand D'Amour (Mustang Sally) et Michel Fugain avec Isabel Richer (C'est la fête, Chante) ont achevé de faire lever le party et pleurer le principal intéressé.

Pour attendrir Debbie Lynch-White, plusieurs membres de son entourage se sont succédés dans des cadres où étaient inscrits «Mes souvenirs», «Mes amis», «Ma vie», etc. On a vu défiler André Brunet, son professeur de violon, Simon Boulerice, Marie-Chantal Perron, Léane Labrèche-Dor, Ève Landry et Marina Gallant, l'amoureuse de Debbie. Luce Dufault a chanté Lean on Me, Kathleen Fortin a poussé Joyful Joyful, et France D'Amour a offert Mess is Mine. Même Le p'tit porte-clef et La Bastringue se sont faufilées dans «l'univers» de celle qui sera dans la peau de La Bolduc au cinéma en 2018.

L'émotion se lisait discrètement dans le visage de Fabien Cloutier lorsque sa conjointe, l'auteure-compositrice Maude Audet, lui a dédié You Are My Sunshine et que toute sa famille, dont sa maman, Hélène Gosselin, a fait irruption dans la foulée de titres comme Ring of Fire, Limbo Rock, La poule à Colin, Rasputin et La danse de la limonade, incarnés par MC Gilles et Patrick Norman. Le tableau avait débuté par une sobre Quand j'aime une fois, j'aime pour toujours, revisitée par le duo Saratoga.

Enfin, Mariana Mazza s'est fait dire «Have Fun, Girl!» par Valérie Plante, France Castel lui a entonné Simply the Best, sa grande amie Karine Vanasse a joué les Lady Gaga sur Born This Way et Lara Fabien a fait revivre son tube Saisir le jour. Deux autres copines, Odrée Rousseau et Claude Champagne, de même que Lulu Hughes, se sont jointes à ce festif bien-cuit musical à Mariana, qui n'en finissait plus de s'exciter.

Même Louis-Paul y était!

Avant les coups de chapeaux individuels, le spectacle En direct de l'univers du Jour de l'An avait commencé avec un montage saccadé d'images répertoriant tous les hauts faits de l'année, «l'année de tous les événements», a-t-on titré.

Peu ou pas d'éléments ont été oubliés dans cette rétrospective photographique, où on a notamment souligné le retour au cinéma deBon Cop, Bad Cop et De père en flic, les inondations qui ont «arrosé» le Québec au printemps (sur l'air d'Y mouillera pu pantoute!), les ouragans qui ont dévasté la Floride à l'automne, la Formule E, les problèmes de circulation à Montréal, et l'omniprésence médiatique de Donald Trump et Kim Jong un.

Même le retrait de la «Pitoune» de La Ronde, la retraite du commandant Piché, la fin de Broue et l'erreur de dévoilement du Meilleur film de l'année aux Oscars ont été inclus.

Le collage s'est conclu sur le sourire vainqueur de Valérie Plante, nouvelle mairesse de Montréal, et un gros plan sur le désormais légendaire mot-clic #MoiAussi, au son de C'est le début d'un temps nouveau. Fort à propos!

En studio, Patrice Michaud a ouvert le bal avec son succès Kamikaze – devant une photo du défunt Réjean Ducharme, cité dans la chanson -, et Rémi Chassé a interprété Castle on the Hill, du populaire Ed Sheeran. Même le chanteur métal de La voix, Louis-Paul Gauvreau, y était... pour pousser une unique relecture de Je vous la souhaite, de Muriel Millard dans un effet de flammes des plus «brûlants»!

Stéphanie Bédard (What About Us, Prière Païenne), Lisa LeBlanc et son triangle (Ti-Gars), Gardy Fury (I Wish), Guillaume Cyr et Hubert Proulx, entre autres, ont aussi pris part à cette fiesta d'En direct de l'univers du Jour de l'An 2017, qui a abouti dans une endiablée Entre deux joints,balancée en chœur par tous.

Et ça continue!

Il n'y a toujours pas qu'au Nouvel An qu'on peut se délecter du délicieux savoir-faire des troupes d'En direct de l'univers. Le rendez-vous de variétés poursuivra sa neuvième saison sur les ondes de Radio-Canada en janvier, encore le samedi soir, et après l'automne faste auquel on a eu droit (un retour des chanteurs de Mixmania pour Katherine Levac, une surprise orchestrée de toutes pièces pour Patrice Michaud - qui ignorait qu'il s'apprêtait à être honoré à En direct de l'univers -, une demande en mariage imprévue de Guillaume Pineault à Anne-Élisabeth Bossé, une apparition de Jean-Pierre Ferland et Céline Dion pour Claude Dubois, etc), on s'attend évidemment à une barre placée haut pour les éditions à venir, et à un renouvellement espéré de la formule pour un dixième tour de piste en 2018-2019.

Samedi prochain, le 6 janvier, on pourra revoir la spéciale En direct de l'univers du Jour de l'An de 2016, alors que Ricardo, Julie Perreault, Serge Denoncourt et Jean-Michel Anctil étaient les vedettes à l'honneur, tandis que le 13, Patrick Lagacé aura le plaisir (et la gêne, sûrement) de voir son petit monde culturel prendre vie sous ses yeux et ses oreilles.