NOUVELLES
30/12/2017 14:23 EST | Actualisé 30/12/2017 14:26 EST

L'activiste Erica Garner, fille d'Eric Garner, est morte à 27 ans d'une crise cardiaque

Elle laisse dans le deuil deux jeunes enfants.

L'activiste Erica Garner est décédée vendredi matin, moins d'une semaine après avoir souffert d'une crise cardiaque. Garner était l'aînée des enfants d'Eric Garner, qui est mort par étouffement de mains de policiers en 2014.

Garner était une activiste véhémente par rapport à la responsabilité policière, demandant la justice et la réforme policière après la mort de son père de 2014, dont les halètements de «je ne peux pas respirer», alors qu'un policier de New York le retenait, est devenu un cri de ralliements dans les manifestations Black Lives Matter.

«C'est important pour nous de montrer au monde qu'on peut se tenir debout en tant qu'une seule personne», a écrit Garner dans un blogue en 2015 pour le HuffPost. «C'est encore plus important pour nos jeunes de nous voir nous tenir debout ensemble et nous battre pour ce qui est bien. Ça leur montre qu'ils peuvent se battre contre un système corrompu sans se faire traiter de voyou. La justice veut dire l'équité pour nous.»

Depuis son décès, son compte Twitter est géré par quelqu'un d'autre, duquel elle semble proche, puisque les nouvelles sur son décès et les retweets à ce propos n'arrêtent pas. «Rappelez-vous qu'elle était humaine; mère, fille, soeur, tante. Son coeur était plus gros que le monde. Ce l'était vraiment. Elle s'en faisait alors que d'autres, non. Elle était bonne. Elle poursuivait seulement ce qui était bien, peu importe les circonstances. Personne ne lui a donné la justice.»

Garner a été hospitalisée et placée dans un coma artificiel pendant la fin de semaine de Noël après avoir eu un arrêt cardiaque. Sa mère, Esaw Snipes, a expliqué au New York Times qu'un épisode d'asthme avait déclenché la crise cardiaque.

Le père de Garner souffrait aussi d'asthme. Il a été filmé en répétant plusieurs fois «Je ne peux pas respirer» lorsque le policier Daniel Pantaleo l'a étouffé en essayant de l'arrêter pour avoir vendu des cigarettes illégales à Staten Island. Eric Garner, qui avait 43 ans, a été déclaré mort à son arrivée à l'hôpital.

Un médecin légiste de New York a révélé que la cause de la mort était un homicide causé par la compression sur le torse de Garner par Pantaleo. Ce dernier a témoigné devant un jury d'accusation mais n'a pas été inculpé.

Selon le New York Daily News, Erica Garner a appris qu'elle avait des problèmes cardiaques il y a environ quatre mois lorsqu'elle a souffert de sa première crise cardiaque peu après avoir donné naissance à son fils, qu'elle a nommé du même nom que son père. Les docteurs ont noté que son coeur déjà grossi avait été stressé par la grossesse.

ANDREW BURTON VIA GETTY IMAGES
Erica Garner a récemment découvert qu'elle avait des problèmes cardiaques après la naissance de son fils, qu'elle a nommé Eric, comme son père.

Sur son site web, Garner est décrite comme une activiste, une auteure, une mère, et une «fille à papa».

Depuis la mort de son père, Garner a parlé considérablement de sa bataille contre la brutalité policière et le racisme institutionnalisé. Elle a aussi fait campagne pour le candidat démocrate Bernie Sanders lors de l'élection présidentielle de 2016 et a mis au défi l'ancien président des États-Unis Barack Obama par rapport aux policiers coupables ne faisant pas face à des punitions.

Garner laisse dans le deuil sa mère, son mari et deux jeunes enfants.

Ce texte initialement publié sur le HuffPost États-Unis a été traduit de l'anglais.