NOUVELLES
27/12/2017 09:50 EST

Liberia: Guterres et la Cédéao saluent "la tenue pacifique" du second tour de la présidentielle

Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, et le chef des observateurs de la Cédéao, l'ancien président du Ghana John Dramani Mahama, ont salué mercredi "la tenue pacifique" du second tour de l'élection présidentielle au Liberia, à la veille de la publication de premiers résultats.

La Commission électorale nationale (NEC) a indiqué mercredi qu'elle "commencerait jeudi à publier les résultats provisoires", sans préciser d'horaire, du scrutin qui a opposé mardi l'ancienne étoile africaine du football et sénateur George Weah au vice-président sortant Joseph Boakai.

Jusqu'ici, aucun résultat ou taux de participation n'ont été annoncés officiellement.

Toutefois, selon M. Mahama, après un démarrage lent dans la matinée, la participation "s'est améliorée pour atteindre environ 55% en fin de journée".

Dans un communiqué publié à New York, le secrétaire général de l'ONU a félicité également "le gouvernement, les partis politiques et le peuple libérien", selon son porte-parole.

Utilisant un vocabulaire similaire, la mission de la Cédéao a également pris "note avec satisfaction la tenue pacifique" du scrutin, selon un communiqué.

Elle encourage étalement la NEC à publier "rapidement" les résultats provisoires "afin d'éviter de créer de l'anxiété parmi la population".

A New York, Antonio Guterres "espère que la volonté des électeurs sera respectée et qu'un transfert de pouvoirs se réalisera sans entrave dans les délais prévus par la Constitution", c'est-à-dire le 22 janvier.

"Des élections pacifiques, libres, transparentes et crédibles sont des prérequis à la consolidation démocratique et à une paix et un développement durables", a-t-il ajouté.

"La main sur le coeur", M. Mahama a déclaré que le scrutin s'était jusqu'à présent déroulé de manière "pacifique, transparente, libre et juste".

Dans son communiqué, la mission de la Cédéao félicite les deux candidats pour avoir agi en "hommes d'Etat" et pour leur "conduite exemplaire". Elle salue également les 18 autres candidats du premier tour et les partis pour avoir mené un "combat politique sain", alors que le Liberia n'a pas connu d'alternance politique entre deux présidents élus depuis plus de 70 ans.

La mission de la Cédéao appelle MM. Boakai et Weah à "accepter avec grâce la volonté du peuple" et à utiliser exclusivement des moyens légaux en cas de contestation.

Le secrétaire général de l'ONU a par ailleurs demandé à l'ex-président du Nigeria, Olusegun Obasanjo, de se rendre du 28 au 30 décembre à Monrovia dans le cadre de la mission de bons offices assurée par l'ONU au Liberia.

prh-siu/jh