NOUVELLES
27/12/2017 09:10 EST

Les Bourses européennes en ordre dispersé, peu d'investisseurs

Les Bourses européennes ont fini mercredi en ordre dispersé, globalement plutôt en légère baisse, dans des marges étroites, sur fond d'échanges anémiés par l'absence de nombreux investisseurs.

Les marchés ont peu réagi aux deux indicateurs américains du jour: les promesses de vente de logements ont légèrement augmenté en novembre et la confiance des consommateurs s'est érodée en décembre.

"Pour une semaine de trois jours coincée entre deux réveillons, le marché a évolué dans des volumes très faibles", a résumé auprès de l'AFP Daniel Larrouturou, directeur général délégué de Diamant Bleu Gestion.

"Les investisseurs procèdent aux derniers ajustements de fin d'année et cela s'est notamment traduit par une hausse des valeurs pétrolières, dans le sillage de la montée du brut en début de semaine", a-t-il complété.

Le pétrole coté à New York et à Londres avait atteint mardi un plus haut depuis la mi-2015, touchant respectivement en séance des pics à 60,01 dollars et 67,10 dollars, avant de subir des prises de bénéfices.

L'Eurostoxx 50 a cédé 0,03%.

A Paris, l'indice CAC 40 a fini à l'équilibre (+0,08% à 5.368,84 points), le secteur pétrolier se distinguant.

A Francfort, le DAX a cédé 0,17 point (-0,02%) à 13.070,02 points. Parmi les premières annonces sur l'impact comptable de la reforme fiscale américaine, Daimler (-0,10% à 71,24 euros à euros ) compte sur un gain d'un milliard d'euros pour 2018 et BMW (-0,30% à 87,26 euros) sur une rentrée exceptionnelle de 1,55 milliard d'euros. Les deux constructeurs produisent largement aux Etats-Unis, où l'impôt sur les sociétés va passer de 35 à 21%.

A Londres, l'indice FT- SE 100 a gagné 0,37% à 7.620.68 points, un nouveau record en clôture.

Les compagnies pétrolières ont engrangé quelques gains alors que le prix du pétrole coté à New York a terminé mardi au plus haut en deux ans et demi après l'explosion d'un oléoduc en Libye. BP a progressé de 0,29% à 518,70 pence et Royal Dutch Shell (action "B") de 0,65% à 2.487,50 pence.

Le motoriste Rolls Royce a perdu 1,16% à 849,50 pence, victime de l'appréciation de la livre face au dollar, qui amoindrit la valeur des résultats réalisés à l'étranger une fois convertis en livre.

bur-nth/eb /cn