NOUVELLES
27/12/2017 09:37 EST

L'UE dénonce la condamnation de deux dissidents chinois

L'Union européenne a déploré mercredi la condamnation de deux dissidents chinois, disant sa "sérieuse préoccupation" pour le respect de l'Etat de droit en Chine, selon un communiqué des services extérieurs de l'UE.

"Les condamnations de l'avocat des droits de l'Homme Xie Yang et du defenseur des droits de l'Homme Wu Gan pour des faits de +subversion+ (...) et la peine prononcée contre M. Wu de 8 ans d'emprisonnement, soulèvent de sérieuses préoccupations sur la procédure et le respect de l'Etat de droit", affirme dans un communiqué une porte-parole du Service européen pour l'Action extérieure, Maja Kocijancic.

Arrêtés l'un comme l'autre en 2015, Wu Gan et l'avocat Xie Yang ont été condamnés mardi lors de deux procès séparés, mais Xie Yang, qui avait plaidé coupable, a été dispensé de peine, alors que Wu Gan, qui rejetait l'accusation de subversion, a été sanctionné.

Les droits des deux hommes à un "procès équitable, une défense appropriée et un accès rapide à une représentation juridique n'ont pas été respectés", souligne la porte-parole, qui exhorte à garantir le droit de M. Wu de faire appel de sa condamnation.

"Les autorités chinoises devraient aussi enquêter sur les allégations de torture dans le cas de M. Wu, et quiconque déclaré coupable devrait être poursuivi selon la loi", ajoutent encore les services de Federica Mogherini.

L'UE se dit par ailleurs inquiète concernant à la détention provisoire d'un troisième homme, Wang Quanzhang, qui dure depuis plus de deux ans sans accès à "sa famille ou à un avocat de son choix".

Les ambassades d'Allemagne et des Etats-Unis à Pékin ont également dénoncé ces deux condamnations dans un communiqué commun.

mla/mr