NOUVELLES
27/12/2017 04:40 EST

Inde: encore 661 disparus un mois après le passage d'un cyclone meurtrier

Un total de 661 pêcheurs sont toujours portés disparus un mois après le passage d'un cyclone meurtrier qui a dévasté la côte sud de l'Inde et une partie du Sri Lanka voisin, ont indiqué mercredi les autorités indiennes.

Le cyclone Ockhi a déjà causé la mort de 250 personnes, dont 27 au Sri Lanka, là où il s'était formé le 29 novembre.

Des vents dépassant les 130 km/h ont déraciné des arbres et endommagé des infrastructures électriques et téléphoniques ainsi que des dizaines de milliers de logements.

La ministre de la Défense indienne Nirmala Sitharaman a déclaré devant le parlement que 661 pêcheurs sont toujours portés disparus, sans toutefois évoquer l'éventualité de leur mort. Parmi eux, 400 sont originaires du Tamil Nadu et 261 du Kerala, deux Etats à la pointe sud de l'Inde.

La ministre a ajouté que l'armée et d'autres services avaient déjà secouru 845 personnes en date du 20 décembre.

Des centaines de pêcheurs, aux embarcations pour la plupart rudimentaires, ont été emportés dans ce cyclone meurtrier né dans le Golfe du Bengale, qui a traversé le Sri Lanka et le sud de l'Inde avant de poursuivre sa trajectoire au-dessus de la mer d'Arabie.

Des familles des disparus ont accusé les autorités ne pas avoir suffisamment averti les pêcheurs de l'arrivée du cyclone, puis de ne pas avoir tout mis en oeuvre pour retrouver les victimes.

La côte est de l'Inde, où se trouvent de grandes villes comme Chennai, est sujette aux tempêtes chaque année entre avril et décembre. En 1999, plus de 8.000 personnes avaient péri lors du passage d'un cyclone dans l'Etat d'Odisha.

ja/sm/jpo/roc