NOUVELLES
22/12/2017 08:07 EST

Russie : accord pour solder le contentieux Sistema/Rosneft

La holding russe Sistema va payer près de 1,5 milliard d'euros au géant pétrolier semi-public Rosneft pour solder à l'amiable leurs contentieux fragilisant sa situation financière, qui secouent les milieux d'affaires, a annoncé Rosneft dans un communiqué vendredi.

Cette décision, qui intervient au lendemain d'une médiation de Vladimir Poutine sur ce dossier, doit mettre fin à un feuilleton judiciaire qui tient en haleine les milieux politiques et financiers russes depuis plusieurs années. L'affaire a souvent été interprétée comme reflétant la toute puissance en Russie de Rosneft et de son patron, Igor Setchine, mais aussi les risques courus par les investisseurs dans le pays.

"Selon les termes de l'accord à l'amiable, (Sistema) s'engage à rembourser à Bachneft (filiale de Rosneft) 100 milliards de roubles (près de 1,5 milliard d'euros au taux actuel) de dommages et intérêts", a annoncé dans un communiqué Rosneft.

"Les règlements définitifs doivent être effectués au plus tard le 30 mars 2018. Les parties ont convenu qu'après remboursement intégral de ce montant, elles s'engagent à renoncer à leurs poursuites réciproques", a précisé Rosneft.

Sistema, holding contrôlée par le milliardaire Vladimir Evtouchenkov, a perdu ses parts dans le pétrolier Bachneft à la suite d'une décision de justice qui a annulé sa privatisation datant d'une décennie. Rosneft, qui a ensuite racheté l'entreprise, reproche désormais à Sistema sa gestion passée de Bachneft, qui serait aujourd'hui source de préjudice.

Lundi, la justice russe avait confirmé en appel la condamnation de Sistema à verser des dommages gigantesques de 136 milliards de roubles (environ 2 milliards d'euros) à Rosneft.

Le géant semi-public réclame en outre 131,6 milliards de roubles (1,9 milliard d'euros) via une procédure distincte qui a abouti au gel d'importants actifs de la holding.

Sistema avait accusé Rosneft de vouloir l'acculer à la faillite vu les sommes en jeu. L'accord a donc été accueilli avec enthousiasme par le marché, l'action de Sistema bondissant de près de 18% à la Bourse de Moscou.

Jeudi, Vladimir Poutine avait répété souhaiter un accord à l'amiable. Cette affaire inquiétait les investisseurs, rappelant pour certains la chute de Ioukos, l'empire pétrolier de l'oligarque et opposant Mikhaïl Khodorkovski démantelé sur des accusations de fraude fiscale et dont les ruines ont été en grande partie reprises par Rosneft.

apo/gmo/mct

ROSNEFT

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!