NOUVELLES
22/12/2017 12:32 EST

Procès Zarrab: les délibérations ajournées jusqu'au 3 janvier

Le jury new-yorkais qui doit décider si un ancien responsable d'une banque turque a contribué à enfreindre les sanctions américaines contre l'Iran, après un procès qui a alimenté les tensions turco-américaines, a ajourné ses délibérations jusqu'au 3 janvier.

Le juge fédéral Richard Berman a indiqué vendredi que les délibérations, suspendues vendredi après-midi pour permettre aux jurés de rentrer chez eux pour les fêtes, reprendraient à cette date, selon le bureau du procureur.

Les jurés ont commencé à délibérer mercredi après plus de trois semaines d'audiences suivies avec passion en Turquie, dont la vedette aura été un flamboyant homme d'affaires turco-iranien de 34 ans, Reza Zarrab. Ce dernier a plaidé coupable et coopère avec la justice américaine.

Les jurés doivent décider si Mehmet Hakan Atilla, ex-directeur général adjoint de la banque publique turque Halkbank, a aidé M. Zarrab, négociant en or, à organiser un juteux trafic permettant à Téhéran de blanchir les revenus de ses hydrocarbures pour régler ses paiements internationaux. Et ce à partir de 2012, malgré les sanctions économiques instaurées contre ce pays et son programme nucléaire.

M. Zarrab, arrêté à Miami en mars 2016, a témoigné sept jours durant lors de ce procès, incriminant non seulement M. Attila mais aussi le président turc Recep Tayyip Erdogan et plusieurs ex-ministres. Au grand dam d'Ankara, qui a qualifié toute la procédure de "complot" manigancé par l'opposant Fethullah Gülen, en exil aux Etats-Unis.

M. Atilla fait face à six chefs d'inculpation, parmi lesquels figurent violation des sanctions économiques, fraude bancaire et blanchiment d'argent. Il a témoigné à la barre pendant le procès et a démenti toutes les accusations contre lui.

S'il était déclaré coupable par le jury, le gouvernement turc, qui n'a cessé depuis le début de l'affaire de critiquer la justice américaine, risquerait de le prendre comme un nouveau camouflet, susceptible d'envenimer encore des relations turco-américaines déjà tendues.

cat/elm

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!