NOUVELLES
22/12/2017 07:17 EST

Les Pays-Bas prêts à accueillir Saakashvili s'il vient (ministre)

Les Pays-Bas sont prêts à accueillir l'ancien président géorgien Mikheil Saakashvili s'il décidait de quitter l'Ukraine, a déclaré vendredi le ministre néerlandais des Affaires étrangères, après des informations selon lesquelles il pourrait y venir.

"Il est marié à une Néerlandaise et s'il fait une demande de passeport, la loi néerlandaise l'y autorise", a déclaré le ministre Halbe Zijlstra à des journalistes à La Haye, où il assistait à une rencontre avec le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres.

"Nous verrons comment cela évolue", a-t-il ajouté.

Selon des médias, dont la télévision publique NOS, M. Saakashvili a fait une demande d'entrée sur le territoire néerlandais, qui a été approuvée.

"L'avocat de M. Saakashvili a demandé au Service de l'immigration et de la naturalisation s'il était possible d'obtenir le regroupement familial avec son épouse néerlandaise aux Pays-Bas", ont confirmé des responsables néerlandais à l'AFP.

Le service de l'immigration "a déterminé qu'un permis de résidence provisoire pouvait être délivré à M. Saakashvili", a ajouté la porte-parole du ministère de la Justice Karin Donk. Elle a refusé de fournir d'autres précisions, arguant "d'un cas individuel".

M. Saakashvili est marié à Sandra Roelofs, 48 ans, originaire de la ville de Terneuzen dans le sud-ouest des Pays-Bas. Le couple a deux fils, selon la télévision publique.

L'ancien président géorgien est recherché par Tbilisi pour abus de pouvoir, ce qu'il nie. Plus tôt dans l'année, son passeport ukrainien lui a été retiré après une brouille avec Kiev.

Mikheil Saakashvili, 49 ans, a fait son entrée dans la politique ukrainienne après avoir présidé la Géorgie. Il a été arrêté plus tôt ce mois-ci à Kiev, qui l'accuse d'avoir tenté de fomenter un putsch avec l'aide de la Russie.

Le tribunal l'a libéré le temps de l'enquête. Il a accusé les autorités ukrainiennes de "corruption" et a dénoncé cette enquête comme une tentative de lui faire abandonner ses activités publiques.

jhe/jkb/mby/lb

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!