NOUVELLES
22/12/2017 05:43 EST | Actualisé 22/12/2017 06:03 EST

Les accusations de violence conjugale à l'endroit de Steven Wright sont retirées

BOSTON — Les accusations de violence conjugale à l'endroit du lanceur Steven Wright des Red Sox de Boston ont été retirées, selon un rapport du quotidien Boston Herald.

Citant un greffier, le journal a révélé que les procédures ont été suspendues cette semaine par le tribunal du comté de Williamson au Tennessee. Wright devait initialement comparaître en cour cette semaine à la suite de son arrestation le 8 décembre, a indiqué le Herald.

Selon le cabinet d'avocats qui le représente, une suspension des procédures est la première étape vers un renvoi, et le dossier de Wright peut être abandonné si aucune infraction supplémentaire ne survient dans les 12 mois suivants, a rapporté le Herald.

Un porte-parole du Baseball majeur a déclaré au Herald qu'il enquêtait de son côté et qu'il n'y avait pas d'échéancier pour rendre une décision.

Selon la politique du Baseball majeur sur la violence domestique, Wright pourrait être sanctionné indépendamment de l'issue de son dossier pénal.

Wright et sa femme, Shannon, ont publié une déclaration commune par l'intermédiaire du cabinet d'avocats affirmant qu'ils sont «heureux» que l'affaire ait été retirée et qu'ils «aient pu la régler rapidement», a rapporté le Herald.

Wright a fait partie de l'équipe d'étoiles en 2016 lorsqu'il a présenté un palmarès de 13-6 et une moyenne de 3,33 en 24 départs avec les Red Sox.

Il a maintenu une fiche de 1-3 et une moyenne de 8,25 en cinq départs cette année, ratant la majeure partie de la saison à la suite d'une opération au genou gauche. Le droitier de 33 ans est admissible à l'arbitrage salarial cet hiver.

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!