BIEN-ÊTRE
21/12/2017 13:40 EST | Actualisé 21/12/2017 13:41 EST

La dernière pub de Jimmy Choo avec Cara Delevingne jugée sexiste

C'est vrai qu'on ne remarque pas que les chaussures.

La dernière pub de Jimmy Choo avec Cara Delevingne jugée sexiste
YouTube / Jimmy Choo
La dernière pub de Jimmy Choo avec Cara Delevingne jugée sexiste

Dans un climat où les allégations de harcèlement sexuel sont quotidiennes, la dernière publicité de la marque de haute-couture Jimmy Choo fait polémique. Le spot publicitaire, dans lequel apparaît la très célèbre Cara Delevingne, est jugé sexiste.

Et pour cause: la mannequin déambule seule la nuit dans les rues de New York, habillée d'une robe rouge à sequins et chaussée de bottines pailletées de la marque. Sur fond de musique sexy, Cara Delevingne se fait klaxonner, puis se fait remarquer par les hommes dans la rue, qui détournent leur regard sur elle. Un "superbes chaussures madame!" lui est également adressé.

Sur Twitter, les réactions ne se sont pas fait attendre: les internautes accusent en effet la marque de faire la promotion du harcèlement de rue.

"Parce qu'être sifflée et harcelée dans les rues de NYC est trop cool, sexy et drôle!"

"Parce que les femmes sont juste des objets scintillants..."

"Elle est vraiment sublime. Sa tenue et ses chaussures sont démentes. Et j'adore complimenter les gens sur leurs habits. Mais je ne peux pas m'empêcher d'y voir du harcèlement de rue, non?"

"A quoi pensait Jimmy Choo avec cette nouvelle pub et qui pensait que le harcèlement de rue était une bonne idée?"

"Peut-être que ce n'est pas le moment idéal pour diffuser une pub qui montre combien le harcèlement de rue est cool et sexy?"

Cara Delevingne accuse Harvey Weinstein de l'avoir menacée et intimidée

Une choix étonnant de la part de Cara Delevingne, qui survient dans un contexte d'autant plus particulier qu'en octobre dernier, celle-ci avait témoigné contre le producteur américain Harvey Weinstein, accusé de harcèlement et agression sexuels et de viols par des dizaines de femmes.

Sur Instagram, l'actrice et mannequin avait écrit: "Quand j'ai commencé à travailler en tant qu'actrice, je travaillais sur un film et j'ai reçu un appel de Harvey Weinstein me demandant si j'avais couché avec n'importe laquelle des femmes avec qui j'ai été vue dans les médias. (...) il m'a dit que si j'étais gay ou décidée à être publiquement avec une femme, je n'obtiendrais jamais le rôle d'une femme hétéro et je ne serais jamais actrice à Hollywood."

Elle raconte ensuite avoir rencontré le producteur dans le hall d'un hôtel pour un futur film. Une fois seuls, Harvey Weinstein a proposé à la jeune femme de monter dans sa chambre. Une demande que Cara Delevingne refuse, avant d'accepter sur les conseils de l'assistante du producteur.

"A ce moment précis, je me sentais impuissante et effrayée mais je ne voulais pas le montrer. J'espérais que je me trompais sur la situation. En arrivant dans la chambre, j'ai d'abord été rassurée en voyant qu'une autre femme était présente. Il nous a demandé de nous embrasser et elle a commencé à l'aguicher", explique-t-elle avant de poursuivre.

"Je me suis rapidement levée et lui ai demandé s'il savait que je chantais. Et j'ai commencé à chanter... Je pensais que cela améliorerait la situation, en la rendant... plus professionnelle... comme une audition... j'étais tellement nerveuse. Après avoir chanté, j'ai répété que je devais partir. Il m'a raccompagnée à la porte de sa chambre et a essayé de m'embrasser sur les lèvres. Je l'ai arrêté et j'ai réussi à sortir de la pièce."

Ce texte a initialement été publié sur le HuffPost France.

VOIR AUSSI :

Galerie photoCes publicités beauté interdites Voyez les images