20/12/2017 19:39 EST | Actualisé 20/12/2017 19:40 EST

Les 5 points à retenir au sujet du nouveau Jeep Wrangler 2018

VUSMag

Un texte de Mathieu St-Pierre

Le conglomérat automobile qu'est FCA, ou Fiat Chrysler Automobiles, a produit et vendu près de 3,1 millions nouveaux véhicules en 2016. Parmi toutes les marques de ce groupe (Alfa Romeo, Chrysler, Dodge, Fiat, Jeep, Maserati et Ram), la gamme spécialisée en véhicule utilitaire Jeep a compté pour plus de 45 % du total. Si la tendance se maintient en 2017, les ventes de Jeep se chiffreront à tout prêt de 50% du résultat final.

Ces résultats s'expliquent notamment par le fait que la popularité des véhicules utilitaires est en pleine croissance à l'échelle mondiale. En fait, pour plusieurs d'entre nous, le mot « Jeep » s'applique encore et toujours à un camion, ou un utilitaire, peu importe sa provenance. Depuis 2011, Jeep met à profit cette reconnaissance en lançant de nouveaux modèles destinés à un plus grand auditoire. La stratégie fonctionne, c'est le moindre que l'on puisse dire.

Pour l'image de la marque, aucun Jeep n'est plus important que le Wrangler, soit le vaisseau amiral de la gamme. C'est pour cette raison que les ingénieurs et designers se doivent de ne pas manquer leur coup. Pour le millésime 2018, ces derniers ont fait un travail remarquable en transformant le véhicule sans en modifier sa nature.

Au premier coup d'oeil, la nouvelle génération du Wrangler semble inchangée, mais elle a très peu à voir avec la génération précédente. Cela dit, les changements sont notables. En voici cinq.

VUSMag

Nouvelle plateforme plus rigide et légère

Dans le but d'augmenter le raffinement et l'efficacité énergétique du véhicule, les structures et carrosseries sont composées d'aluminium, d'acier à haute résistance et même de magnésium. Le résultat est une réduction des masses de 90kg (200 lb.).

Sur la route, le comportement routier du nouveau Wrangler est docile et même civilisé. Tout un contraste avec l'ancien qui devenait rapidement déplaisant sur les routes asphaltées. Les suspensions sont révisées pour une tenue de route qui se rapproche plus d'un Grand Cherokee.

Ajout de nouveaux moteurs

Dès 2019, trois moteurs seront à l'œuvre chez le Wrangler. Le V6 de 3,6 litres est de retour sans changements notables, à l'exception du fait qu'il peut être jumelé à une de deux nouvelles transmissions, soit une manuelle à 6 vitesses ou une automatique à 8 rapports.

Un bloc à quatre cylindres et turbocompressé de 2,0 litres s'ajoute et produit 270 chevaux et 295 lb-pi de couple. L'ensemble de la puissance est accessible à bas régime et profite d'un système baptisé eTorque qui emmagasine de l'énergie cinétique. Il se charge de gérer les fonctions d'arrêt et démarrage du moteur ainsi que d'alimenter les accessoires lorsque le moteur s'éteint. Marié à la boite à 8 rapports, les reprises et les accélérations sont surprenantes et la consommation d'essence devrait s'avérer intéressante.

De plus, un moteur V6 turbodiesel de 3,0 litres s'ajoutera au palmarès en 2019. Les performances risquent d'être fort intéressantes avec ses 260 chevaux et 442 lb-pi de couple.

Une carrosserie authentiquement Jeep

Les designers du nouveau Wrangler ont accompli un boulot remarquable. Malgré ce qui semble être une timide évolution, la nouvelle génération propose une carrosserie dont l'aérodynamisme est amélioré de 10 % comparativement à l'ancien Wrangler.

Ce Jeep peut recevoir un de trois toits offerts. Le toit souple n'a plus de fermetures éclair ce qui permet de le retirer plus rapidement. Les toits rigides sont dotés de panneaux amovibles et même d'une fonction électrique, selon les options choisies.

Habitacle plus spacieux et luxueux

La nouvelle structure arbore un empattement plus long augmentant l'espace pour les passagers à l'arrière. Les sièges avant sont grandement améliorés et les bruits de caisse et de vents sont réduits à un minimum.

VUSMag

La planche de bord redessinée est inspirée des Jeep d'antan et les matériaux sont d'une qualité jamais vue chez ce véhicule. Le niveau d'équipement est rehaussé, en particulier dans les versions Sahara et Rubicon.

Toujours le meilleur hors de sentiers battus

La liste d'accessoires ici est longue. Selon la version sélectionnée, les compétences en conduite hors route passent d'excellentes à stupéfiantes.

Une nouveauté cette année est la possibilité d'opter pour le système Select-Trac à traction intégrale dans la version Sahara. Comme toujours, le Rubicon répond aux attentes des mordus d'aventures hors route grâce à son système Rock-Trac qui s'ajoute à de plus gros pneus, des différentiels autobloquants électroniques Dana et une boite de transferts à rapport de démultiplication.

VUSMag

Le Jeep Wrangler 2018 conserve bel et bien la personnalité des générations précédentes, et il faut absolument vouloir aller hors route pour réellement l'apprécier. Cela dit, les améliorations apportées à la nouvelle génération au niveau du confort et de l'habitacle font en sorte qu'il est désormais plus à l'aise dans un environnement urbain.

Source: VusMag.com

PLUS: