NOUVELLES
17/12/2017 15:09 EST | Actualisé 17/12/2017 16:42 EST

Gould réussit un botté à la dernière seconde et les Niners l'emportent, 25-23

SANTA CLARA, Calif. — Une bataille de bottés de précision s'est conclue à l'avantage des favoris de la foule à Santa Clara, dimanche.

Avec les dernières secondes disparaissant au tableau, Robbie Gould a logé le ballon entre les poteaux à partir de 45 verges, donnant une victoire de 25-23 aux 49ers de San Francisco, au détriment des Titans du Tennessee.

Gould a réussi ses 20 dernières tentatives de placements. Dans la montée décisive, Jimmy Garoppolo a amené les siens en position respectable avec des passes de sept, 24 et 14 verges.

Les Niners (4-10) connaissent un regain de vie avec trois victoires de suite. Ils ont mérité quatre gains à leurs cinq derniers matches.

Gould, un vétéran de 35 ans, en est à 36 placements cette année. Son sommet personnel était 33, établi en 2015, avec les Bears de Chicago.

Ryan Succop avait réussi un placement de 50 verges avec 1:07 au cadran, donnant un coussin de 23-22 aux Titans. Succop a aussi contribué des bottés de 40 et 31 verges.

Avec 3:08 à disputer, Gould s'est acquitté de sa tâche sur 48 verges, portant le score à 22-20 en faveur des Niners. Kendrick Bourne avait donné un gros coup de main avec une réception de 54 verges, dont une quarantaine après l'attrapé.

Garoppolo a réussi 31 passes sur 43 pour 381 verges, un sommet en carrière. Il a réussi une passe de touché de cinq verges à Garrett Celek. C'était son premier départ à la maison avec son nouveau club.

Marquise Goodwin a épaté avec 114 verges de réceptions, en 10 catches. C'était son troisième match de suite avec au moins 99 verges de réceptions.

Marcus Mariota a réussi deux passes de touché mais les Titans (8-6) ont échappé un deuxième match consécutif, à l'étranger dans les deux cas.

Ses passes payantes ont rejoint Delanie Walker et Rishard Matthews, sur quatre et huit verges. Il a totalisé 241 verges en gains aériens (23 en 33). Matthews a capté six passes pour 95 verges.