NOUVELLES
17/12/2017 10:44 EST

Est de la RDC: nouvelle attaque attribuée aux ADF

Un civil a été tué et un blessé dimanche lors d'une attaque de présumés rebelles ougandais musulman du groupe Allied defence force (ADF) à Oicha dans l'est de la République démocratique du Congo, a-t-on appris de sources concordantes.

Cette incursion est survenue dix jours après la pire attaque contre des Casques bleus en RDC, attribuée au groupe ADF.

"Une incursion des ADF a eu lieu ce dimanche à Oicha. Le bilan est d'un civil tué et un autre blessé par balles perdues", a déclaré à l'AFP Amisi Kalonda, administrateur du territoire de Beni où est situé Oicha, dans la province agitée du Nord-Kivu.

"Il y a eu incursion et l'armée a vite stoppé les ADF", a affirmé à l'AFP le capitaine Mak Hazukay, porte-parole de l'armée dans la région, sans donner de bilan.

Le civil a été égorgé par les assaillants qui ont aussi tué un militaire, a indiqué un membre d'une organisation de jeunesse, se présentant comme un témoin visuel.

Dans la nuit du 7 au 8 décembre, 14 Casques bleus tanzaniens ont été tués dans un raid contre leur base de Semuliki à 50 km à l'est d'Oicha vers la frontière avec l'Ouganda.

C'est l'attaque la plus meurtrière contre une force onusienne dans le monde depuis 24 ans.

Elle est attribuée à l'ADF, présente dans l'est de la RDC depuis 20 ans, qui lutte contre le régime du président Yoweri Museveni, au pouvoir depuis 31 ans en Ouganda.

Les autorités congolaises et la Monusco les accusent d'avoir tués plus de 700 civils dans la région de Beni et ses environs depuis octobre 2014.

La situation sécuritaire en RDC a été au centre des échanges dimanche à Kinshasa entre le président congolais Joseph Kabila et le secrétaire général de l'ONU chargé des opérations de maintien de la paix, Jean-Pierre Lacroix qui doit se rendre mardi a Beni, à 27 km d'Oicha.

str-st/mbb/thm