BIEN-ÊTRE
12/12/2017 12:18 EST | Actualisé 12/12/2017 12:19 EST

Pas de place assise? A Tokyo, une application au secours des femmes enceintes

La future maman peut donc discrètement envoyer un message lorsqu'elle a besoin d'une place.

Moment Open
Getty Images
Moment Open

Les femmes enceintes cherchant désespérément à s'asseoir dans le métro de Tokyo, connu pour ses wagons bondés aux heures de pointe, seront peut-être sauvées par une nouvelle application les mettant en contact avec des passagers prêts à leur céder leurs précieuses places.

L'application numérique à l'essai cette semaine a pour but de surmonter deux difficultés spécifiques au Japon: les passagers ont pour la plupart les yeux rivés sur leurs smartphones, et il est mal vu de parler dans le métro.

La future maman peut donc discrètement envoyer un message lorsqu'elle a besoin d'une place. L'application va alors se mettre immédiatement à la recherche d'usagers volontaires préenregistrés et situés dans sa rame.

Si elle trouve preneur, elle verra s'afficher sur son écran un plan des sièges lui indiquant le lieu où se trouve le volontaire. L'échange peut se faire sans qu'aucune donnée personnelle ne soit dévoilée.

L'entreprise d'impression et de technologies de l'information Dai Nippon Printing teste cette semaine ce service sur une des principales lignes de métro de Tokyo, en association avec la société japonaise de messagerie électronique Line.

"C'est peut-être spécifique au Japon mais certaines personnes dans ce pays hésitent à parler à quelqu'un qui pourrait avoir besoin de s'asseoir", a déclaré à l'AFP une porte-parole de Dai Nippon Printing impliquée dans ce projet.

"De plus, beaucoup de gens regardent leur écran de smartphone et ne se rendent pas compte rapidement que quelqu'un a besoin de s'asseoir", a précisé cette responsable qui n'a pas souhaité être nommée. "Nous essayons de tirer avantage de cette situation".

La date de lancement du service n'a pas été décidée, mais il est question de l'étendre aux personnes âgées et handicapées.

Le Japon a un des taux de natalité les plus bas au monde et les autorités tentent de mettre en place des politiques encourageant les Japonais à avoir des enfants.