NOUVELLES
09/12/2017 11:50 EST

Rare manifestation à Koweït contre la décision de Trump sur Jérusalem

Des dizaines de personnes ont pris part samedi à une manifestation autorisée mais rare à Koweit City pour dénoncer la décision des Etats-Unis de reconnaître Jérusalem comme la capitale d'Israël.

Les protestataires se sont rassemblés sur la place Irada devant le Parlement, portant des banderoles sur lesquelles on pouvait notamment lire "Jérusalem est une capitale éternelle palestinienne".

La manifestation a été organisée à l'appel de plusieurs groupes politiques dont le Mouvement constitutionnel islamique (MCI) lié aux Frères musulmans ainsi que de membres de la société civile.

Un portrait du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a été brûlé par un manifestant et piétiné par d'autres.

Les autorités ont permis la tenue d'un rassemblement sur cette place ainsi que devant l'ambassade palestinienne mais ont interdit toute manifestation près de l'ambassade des Etats-Unis.

Devant le Parlement, plusieurs intervenants ont appelé le Koweït et les gouvernements arabes à agir pour pousser le président américain Donald Trump à revenir sur sa décision controversée, qui a donné lieu vendredi à des manifestations dans plusieurs pays arabes.

"La décision de Trump est injuste", a affirmé Louloua al-Mulla, à la tête du Kuwait's Women's Cultural and Social Society.

Le Parlement doit tenir mercredi une session extraordinaire pour discuter de ce revirement de la diplomatie américaine au Proche-Orient.

Le député du MCI Ossama al-Shahin a indiqué à l'AFP que son groupe avait demandé au gouvernement de "prendre des mesures contre les intérêts des Etats-Unis."

"Nous nous attendons à voir des mesures concrètes avant mercredi, et pas seulement des condamnations", a-t-il ajouté.

La décision mercredi de M. Trump de reconnaître Jérusalem comme la capitale d'Israël a soulevé une vague de condamnations unanimes dans le monde arabe et dans les rues palestiniennes.

str/hkb/nbz/vl