NOUVELLES
09/12/2017 14:48 EST | Actualisé 09/12/2017 15:42 EST

Les Marlies inscrivent quatre buts en deuxième période et l'emportent 5-2

LAVAL, Qc — Jeremy Bracco a récolté un but et une mention d'assistance et les Marlies de Toronto ont enfilé quatre buts en deuxième période pour défaire le Rocket de Laval 5-2, samedi après-midi.

La série d'insuccès du Rocket s'est poursuivie devant les partisans de la Place Bell. C'est la première fois de la saison que la troupe de Sylvain Lefebvre a plus de défaites en temps régulier que de victoires (10-11-6). La formation lavalloise a affiché un dossier de 1-6-4 en 11 rencontres.

Contrairement à leurs adversaires, les Marlies ont signé une quatrième victoire consécutive, grâce à une deuxième période fructueuse.

Andreas Johnson, Frédérick Gauthier, Kasperi Kapanen et Ben Smith, dans un filet désert, ont touché la cible pour les Marlies, qui ont une fois de plus tiré avantage de l'indiscipline des hommes de Lefebvre. Trevor Moore et Travis Dermott ont obtenu deux aides chacun.

Chris Terry et Niki Petti étaient parvenus à égaler la marque 2-2, avant de voir le Rocket accorder deux buts en désavantage numérique. Stephan Leblanc s'est fait complice de ses coéquipiers à deux reprises.

Calvin Pickard a repoussé 17 des 19 tirs dirigés vers lui, pour les Marlies, tandis que son vis-à-vis Michael McNiven a bloqué 27 lancers.

Johnson a ouvert la marque à 1:17 du début de la deuxième période, à la suite d'une longue passe de Travis Dermott.

Laissé seul au cercle droit des mises en jeu, Terry a profité d'une toute petite ouverture pour déjouer Pickard dans le haut du filet, égalant le pointage 1-1.

Après un but de Bracco, Petti, posté à la droite du filet, a fait dévier une passe de Leblanc pour redonner espoir au Rocket.

Gauthier et Kapanen ont cependant creusé l'écart en inscrivant deux buts à 2:03 d'intervalle, en supériorité numérique.

Smith a scellé l'issue de la rencontre dans un filet désert dans la dernière minute de jeu.

Le Rocket n'a pas été en mesure de profiter de quatre occasions en avantage numérique.