NOUVELLES
09/12/2017 04:54 EST | Actualisé 09/12/2017 05:22 EST

Le premier ministre irakien annonce que la guerre contre Daech est terminée

BAGDAD — Le gouvernement de l'Irak a annoncé, samedi, que sa guerre contre Daech (le groupe armé État islamique) était terminée après plus de trois ans de combats pour chasser les extrémistes des terres qu'ils avaient saisies.

Durant une conférence de presse à Bagdad, le premier ministre Haïder Al-Abadi a affirmé que les forces armées irakiennes contrôlaient complètement la frontière du pays avec la Syrie et son porte-parole a ajouté que cette étape marquait la fin de l'opération militaire contre Daech.

Un haut commandant de l'armée a confirmé que les combats avaient pris fin.

Dans un communiqué, le lieutenant-général Abdul-Amir Rasheed Yar Allah a en effet déclaré que toutes les terres détenues par le groupe terroriste avaient été libérées et que l'armée irakienne avait maintenant le plein contrôle de la frontière entre la Syrie et l'Irak.

Selon une déclaration officielle publiée samedi sur Twitter, la coalition internationale dirigée par les États-Unis a félicité l'Irak pour cette «victoire importante» et réitéré son soutien au peuple irakien dans ses efforts pour s'assurer un avenir prospère.

Les combattants de Daech avaient conquis près d'un tiers du territoire de l'Irak, dont Mossoul, la deuxième plus grande ville du pays, à l'été 2014.

Au cours des trois dernières années, les forces irakiennes ont repris toutes ces terres avec l'appui de la coalition.

Daech demeure toutefois capable de mener des attaques et s'est déjà remis de graves défaites par le passé.