NOUVELLES
09/12/2017 08:02 EST | Actualisé 09/12/2017 11:22 EST

Kingsbury triomphe en bosses à Ruka et marque l'histoire du ski acrobatique

MONTRÉAL — Mikaël Kingsbury a écrit une autre page d'histoire en remportant l'épreuve des bosses à la Coupe du monde de ski acrobatique de Ruka, samedi.

Kingsbury, de Deux-Montagnes, est en effet devenu le premier bosseur de l'histoire à signer huit victoires consécutives sur le circuit de la Coupe du monde, si on tient compte de ses sept acquises en fin de saison dernière et de celle-ci, lors de la première étape en cette saison olympique.

«C'est toujours le 'fun' commencer la saison avec une victoire, a dit Kingsbury, qui a du même coup enregistré sa sixième victoire en carrière sur cette piste. J'étais deuxième après la petite finale, puis j'ai offert ma meilleure descente de la journée au moment où ça comptait le plus. Donc, je suis super content du résultat.»

Le Québécois âgé de 25 ans a grimpé sur la plus haute marche du podium en vertu d'un score total de 87,45 points. Le podium a été complété par les bosseurs kazakhs Dmitriy Reikherd et Pavel Kolmakov, qui ont respectivement amassé 85,11 et 84,44 points.

«Le Kazakh (Reikhard) avait obtenu 85 points lors de la petite finale, et je trouvais que ma descente avait été bonne même si j'ai amassé un peu moins de 84 points, a raconté Kingsbury. Je savais qu'il fallait que je change quelque chose si je voulais l'emporter en super finale, donc j'ai effectué un 'double full' plutôt qu'un 'back full' et j'ai augmenté la vitesse en piste au bon moment.

«Le 'double full', je ne le pratique pas souvent, mais je veux le faire aux JO, a poursuivi le principal intéressé, qui aimerait bien obtenir sa première médaille d'or olympique à Pyeongchang en février. Ceci étant dit, je manquais un peu de confiance pour l'exécuter en finale, parce que je n'ai pas connu le meilleur entraînement plus tôt samedi, mais en super finale j'avais le feu dans les yeux, et je savais que j'allais le réussir.»

Kingsbury a ainsi défendu avec succès son titre acquis l'an dernier à Ruka. Le médaillé d'argent lors des Jeux olympiques de Sotchi en 2014 avait alors été le seul skieur canadien à monter sur le podium — tout comme cette année. 

Le coéquipier de Kingsbury, Marc-Antoine Gagnon a fini en cinquième place, avec 80,45 points.

Philippe Marquis, Kerrian Chunlaud, Laurent Dumais et Simon Lemieux ont terminé dans l'ordre 16e, 20e, 22e et 30e. Pour sa part, Gabriel Dufresne n'a pu compléter l'épreuve.

Une première en deux ans pour Robichaud

Chez les dames, la Québécoise Audrey Robichaud s'est illustrée en obtenant la médaille d'argent. Il s'agissait de son premier podium en bosses à la Coupe du monde depuis sa médaille de bronze à Tazawako, au Japon, le 27 février 2016.

«Honnêtement, je ne m'attendais jamais à ce résultat-là, a reconnu la vétérane, encore assommée. Je ne suis pas du genre à commencer une saison en feu comme ça, mais j'ai effectué de nombreux changements cet été — notamment au niveau de l'équipement et de l'alimentation — et je suis contente de constater qu'ils rapportent déjà.»

La bosseuse de 29 ans originaire de Québec a récolté 77,73 points pour terminer deuxième, derrière l'Australienne Britteny Cox (80,32). La Russe Marika Pertakhiya s'est adjugé la médaille de bronze en vertu d'un score total de 74,59 points.

«C'était vraiment serré (avec Cox), mais je n'ai rien à redire, je suis vraiment contente du résultat final. Sérieusement, ce résultat-là me donne tout un 'boost' d'énergie pour la suite de la saison», a mentionné Robichaud, qui tente toujours de se qualifier pour les Jeux olympiques.

La Canadienne Andi Naude a suivi au pied du podium avec 73,04 points.

Les soeurs Justine, Chloé et Maxime Dufour-Lapointe se sont contentées des septième, 18e et 44e échelons de la compétition, tandis que leur compatriote Alex-Anne Gagnon terminait 13e.

Les prochaines épreuves masculine et féminine de bosses en Coupe du monde de ski acrobatique se dérouleront les 21 et 22 décembre à Thaiwoo, en Chine.