NOUVELLES
09/12/2017 08:31 EST

Irak: Washington salue la fin de l'"ignoble occupation" par le groupe Etat islamique

Les Etats-Unis ont salué la fin de l'"ignoble occupation" de l'Irak par le groupe Etat islamique, dont le Premier ministre Haider al-Abadi a annoncé samedi la victoire sur les jihadistes après trois ans de combats.

"L'annonce des Irakiens indique que les vestiges de l'auto-proclamé +califat+ de l'EI en Irak ont été éradiqués et que les populations vivant dans ces régions ont été libérées du contrôle brutal de l'EI", a indiqué Heather Nauert, porte-parole du département d'Etat, dans un communiqué

"Les Etats-Unis s'associent au gouvernement irakien pour souligner que la libération de l'Irak ne signifie pas que la guerre contre le terrorisme, et même contre l'EI, en Irak soit terminée", a-t-elle ajouté.

Et de poursuivre: "Nous devons rester vigilants pour contrecarrer toutes les idéologies extrémistes afin d'empêcher un retour de l'EI ou l'émergence de menaces par d'autres groupes terroristes".

La défaite militaire de l'EI en Irak, facilitée par l'appui crucial de la coalition internationale dirigée par les Etats-Unis, marque un tournant dans la lutte lancée il y a trois ans pour en finir avec cette organisation jihadiste responsable d'exactions et d'attentats sanglants.

Le groupe jihadiste avait menacé en 2014 l'existence même de l'Etat irakien en s'emparant du tiers du territoire.

En prenant le contrôle d'un territoire aussi vaste que l'Italie, à cheval sur la Syrie et l'Irak, l'EI avait proclamé un "califat" avec ses deux capitales Mossoul en Irak et Raqa en Syrie.

En Syrie, l'EI a depuis perdu la plupart des territoires qu'il détenait.

"Tout au long de cette ignoble occupation de vastes régions de l'Irak, l'Etat islamique a démontré sa nature abominable, utilisant des enfants et autres civils comme boucliers humains et transformant des hôpitaux, des mosquées, des universités et des écoles en ateliers de fabrication d'armes, en entrepôts et en bases pour ses opérations terroristes", a souligné Mme Nauert.

Selon elle, "la coalition internationale a été fière de soutenir les forces de sécurité irakiennes qui ont combattu avec bravoure pour défaire ces terroristes".

Depuis 2014, les Etats-Unis ont fourni près de 1,7 milliard de dollars sous forme d'aide humanitaire à l'Irak et se sont engagés à verser plus de 265 millions de dollars pour contribuer aux efforts de reconstruction, d'après le communiqué. Quelque 2,7 millions d'Irakiens ont de ce fait pu rentrer chez eux.

co/elm/tu