NOUVELLES
07/12/2017 13:03 EST | Actualisé 08/12/2017 07:30 EST

La Bourse de Toronto clôture en hausse, mais le huard perdait des plumes

TORONTO — Une reprise généralisée a aidé la Bourse de Toronto à clôturer en hausse, jeudi, pendant que les marchés boursiers américains profitaient, eux aussi, de la hausse des cours du pétrole brut.

L'indice composé S&P/TSX du parquet torontois a terminé la séance sur un gain de 106,90 points, à 16 015,68 points, les actions des sociétés pétrolières et énergétiques ayant récupéré une partie de leurs lourdes pertes de la veille.

Le prix du brut a grimpé de 73 cents US à 56,69 $ US le baril jeudi à la Bourse des matières premières de New York.

Au sud de la frontière, de nouveaux signes de raffermissement du marché américain de l'emploi ont été aperçus dans un rapport du gouvernement sur les demandes hebdomadaires de prestations d'assurance emploi. Ces données sont considérées comme un indicateur des mises à pied et ont donné des signes encourageants d'amélioration du marché du travail américain.

Ces données, meilleures que prévu, ont contribué à la hausse des grands indices de Wall Street, ce qui a aussi eu des répercussions sur les marchés canadiens, a estimé Jillian Bryan, vice-présidente aux conseils de placement privés de Gestion de patrimoine TD.

«De toute évidence, lorsque les données sur l'emploi en provenance des États-Unis sont solides, cela est de bon augure pour l'économie en général aux États-Unis, et lorsque les États-Unis vont bien nous allons aussi généralement bien», a-t-elle souligné.

À New York, la moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a pris 70,57 points à 24 211,48 points, tandis que l'indice élargi S&P 500 s'est emparé de 7,71 points à 2636,98 points. L'indice composé du Nasdaq a pour sa part avancé de 36,46 points à 6812,84 points.

Le gouvernement américain publiera vendredi son rapport sur le marché du travail. Si celui-ci est aussi solide que le prévoient les économistes, il devrait achever de convaincre la Réserve fédérale des États-Unis de hausser son taux directeur lors de sa prochaine rencontre à ce sujet. Si la banque centrale agissait de la sorte, il s'agirait de la troisième hausse du taux des fonds fédérés depuis le début de l'année.

Sur le marché des devises, le dollar canadien a continué à retraiter jeudi, après avoir perdu quelques plumes mercredi, dans la foulée de la décision de la Banque du Canada de laisser son taux d'intérêt directeur inchangé à 1,0 pour cent.

Le huard s'est négocié au cours moyen de 77,86 cents US, en baisse de 0,53 cent US par rapport à son cours moyen de la veille.

Ailleurs à la Bourse des matières premières de New York, le cours du lingot d'or a perdu 13,00 $ US à 1253,10 $ US l'once, tandis que celui du cuivre est resté inchangé à 2,96 $ US la livre.