NOUVELLES
07/12/2017 11:52 EST

EPGA - Open de Johannesburg: Quand la pluie obéissait aux prières...

La pluie, qui se déversait en trombe sur Johannesburg depuis plusieurs jours, a finalement cessé jeudi, permettant ainsi au premier tour de l'épreuve du circuit européen de se dérouler normalement, une responsable du parcours ayant organisé une cérémonie païenne pour conjurer le sort.

"Il y avait de gros nuages noirs au-dessus de Randpark golf club, mais il n'a pas plu. Comme il était tombé des cordes toute la journée de mardi, j'ai alors décidé de faire appel à un subterfuge", a souligné Gaby Lubeck.

Elle a expliqué avoir accroché un balai à une branche d'arbre devant le clubhouse tout en enterrant une fourchette à ses racines, tandis qu'un collègue avait placé un verre d'eau à l'envers sur une soucoupe au-dessus de ladite fourchette.

Gaby Lubeck avait appris le tour du balai et de la fourchette d'un ami il y a déjà plusieurs années quand elle organisait une fête d'anniversaire en plein air pour son mari.

En Asie du Sud-Est, où règne le régime des moussons, on fait régulièrement appel à des subterfuges pour que la pluie ne gâche pas une fête familiale ou religieuse en plantant des plants de citronnelles avec les racines tournées vers le ciel...

Si une fine pluie tombait jeudi, il n'y avait aucune nécessité d'interrompre ou d'abandonner les parties, alors que l'an passé l'Open de Johannesburg, organisé sur un autre parcours, avait été réduit de quatre à trois tours par une pluie torrentielle.

Sur le plan purement sportif, c'est le Sud-Africain Keenan Davidse, 680e joueur mondial, qui a rendu la meilleure carte avec un très bon 63, soit 8 sous le par.

L'Open de Johannesburg compte à la fois pour les circuits européen EPGA, asiatique et celui du Sunshine Tour. C'est la 4e épreuve EPGA de la saison 2017-18.

dl/nr/sk/jcp