NOUVELLES
07/12/2017 01:26 EST

En Slovénie, les agents secrets en grève perlée

Les agents secrets slovènes ont entamé un mouvement de grève perlée inédit pour exiger de meilleures conditions de travail et des hausses de salaires, selon des informations de presse jeudi confirmées par le gouvernement.

Quelque 300 agents de l'Agence slovène de renseignement et de sécurité (Sova), qui n'ont pas formellement le droit de grève, ne remplissent plus que les tâches prioritaires pour protester notamment contre le bas niveau des traitements, rapporte le quotidien Dnevnik.

Selon la télévision privée Pop TV, les salaires d'embauche de l'agence s'étagent entre 750 et 1.000 euros, soit moins que les 1.047 euros de rémunération moyenne dans ce petit pays de 2 millions d'habitants qui a déclaré son indépendance de l'ex-Yougoslavie en 1991.

Le gouvernement a confirmé la grève dans les colonnes de Dnevnik, tout en soulignant que "toutes les tâches cruciales pour la sécurité nationale et d'autres intérêts d'Etat étaient assurées sans perturbation".

Ce mouvement de protestation intervient alors que les syndicats de la fonction publique et les organisations de retraités multiplient les appels à une hausse des traitements et des pensions, à l'approche de législatives au printemps.

La Slovénie a renoué avec une des croissances les plus vigoureuses de la zone euro (4,9% attendus cette année par l'OCDE), après avoir connu une sévère récession en 2013 en raison de difficultés de son secteur bancaire.

Le plan d'assainissement mis en place par Ljubljana avait notamment impliqué une baisse des revenus des retraités et des salariés de la fonction publique.

bk/phs/roc