NOUVELLES
04/12/2017 07:29 EST

Ambassade américaine en Israël: "une occasion historique" (ministre israélien)

Le ministre israélien de la Défense Avigdor Lieberman a présenté lundi une possible décision de Donald Trump sur le transfert à Jérusalem de l'ambassade des Etats-Unis en Israël comme "l'occasion historique de réparer une injustice".

Il a aussi assuré qu'Israël saurait faire face à toute violence qu'un transfert de la représentation diplomatique américaine de Tel-Aviv à Jérusalem pourrait provoquer.

De son côté, la direction palestinienne a répété son opposition à un tel transfert ou à une reconnaissance par les Etats-Unis de Jérusalem comme capitale d'Israël.

"On a là une occasion historique de réparer une injustice et j'espère très fort que la décision du président Donald Trump de transférer l'ambassade américaine à Jérusalem est une décision finale", a déclaré M. Lieberman lors d'une réunion de son parti Israël Beiteinou, selon des propos rapportés par ses services.

"J'espère voir l'ambassade américaine la semaine prochaine ou le mois prochain ici à Jérusalem", a-t-il ajouté.

"Nous saurons évidemment faire face à toute les conséquences. Nous ferons face si quelqu'un tente de provoquer la moindre difficulté ou des désordres autour du transfert de l'ambassade", a-t-il dit.

Donald Trump pourrait décider lundi s'il permet ou non le transfert de l'ambassade américaine de Tel-Aviv à Jérusalem, ce qui constituerait une rupture avec la politique américaine et l'approche de la communauté internationale.

Différents dirigeants arabes ont mis l'administration américaine en garde contre les dangers d'un déménagement.

Le statut de Jérusalem est l'une des questions les plus épineuses du conflit israélo-palestinien.

Israël considère la ville comme sa capitale "éternelle et indivisible".

La communauté internationale n'a jamais reconnu Jérusalem comme capitale d'Israël, ni l'annexion de sa partie orientale par l'Etat hébreu, si bien que les ambassades étrangères sont installées à Tel-Aviv.

Le Premier ministre adjoint palestinien Ziad Abou Amr a signifié lundi au consul général américain à Jérusalem, Donald Blome, lors d'une rencontre à Ramallah, qu'un "déménagement de l'ambassade ou la reconnaissance par l'administration américaine de Jérusalem comme capitale d'Israël était inacceptable", selon un communiqué de l'Autorité palestinienne.

L'Autorité palestinienne considérerait un tel acte comme "irrespectueux" et "contredisant le rôle de médiateur et de parrain du processus de paix joué par les Etats-Unis", a dit M. Abou Amr. Un tel acte "discréditerait (les Etats-Unis) dans ce rôle et fermerait toutes les portes vers la poursuite d'un processus de paix sérieux".

jlr/lal/bpe