NOUVELLES
02/12/2017 12:43 EST | Actualisé 02/12/2017 13:02 EST

Ski alpin: Svindal remporte facilement la descente de Beaver Creek

BEAVER CREEK, Colo. — Aksel Lund Svindal a prévalu de façon convaincante à la Coupe du monde de ski alpin, samedi, remportant une descente par 15 centièmes de seconde.

Svindal a pris un risque calculé en s'emparant du premier échelon la veille, croyant que les conditions de neige allaient être meilleures. Le Norvégien a signé un chrono de 1:40,46, éclipsant le Suisse Beat Feuz et l'Allemand Thomas Dressen, ce dernier par 49 centièmes.

Le résultat de Dressen a donné aux Allemands un premier podium de descente en Coupe du monde depuis 2004.

Âgé de 34 ans, Svindal s'est emparé du meilleur temps et il a vu dévaler les autres skieurs sans qu'aucun d'entre eux réussisse à le devancer. La veille, au super-G, les changements de luminosité ont causé bien des ennuis. Samedi, la piste était totalement ensoleillée.

«J'avais confiance que je venais de réussir une belle descente, a affirmé Svindal. La vitesse de pointe était là. Parfois, je suis capable de faire des descentes de la sorte.»

Svindal tente de revenir parmi les meilleurs, après avoir subi une intervention chirurgicale au genou en janvier. La victoire est un signe de plus qu'il récupère bien et qu'il va dans la bonne direction.

Ce ne sont pas tous les skieurs du circuit qui veulent entendre ça. Svindal a connu ses limites à l'entraînement lors des dernières années, en raison de blessures au genou et d'une déchirure du tendon d'Achille, mais il a toujours trouvé un moyen de rebondir.

«Il est phénoménal. Je ne sais pas comment il arrive à faire ces choses, avec moins d'entraînement en plus, a mentionné Dressen. Il doit avoir un bon sentiment sur ses skis. C'est un véritable cheval de guerre. Je devrai lui demander son secret.»

Svindal envisage de déclarer forfait au slalom géant de dimanche afin de reposer ses genoux.

«Je peux simplement skier pendant un certain nombre de jours et un certain nombre de descentes, a fait savoir Svindal. Quand les autres skieurs vont s'entraîner en slalom géant, je m'installe sur mon vélo stationnaire.»

Ça fait partie de son plan de se garder en bonne forme pour les Jeux olympiques de Pyeongchang, où il sera un des favoris.

«Svindal est toujours l'homme à battre, a déclaré le skieur italien Christof Innerhofer, qui a commencé l'épreuve en 27e place avant de remonter au quatrième rang. Il est le meilleur.»

Manuel Osborne-Paradis a mené les Canadiens avec une 15e place. Broderick Thompson a fini 23e, Benjamin Thomsen 44e, James Crawford 53e et Tyler Werry 66e.