NOUVELLES
02/12/2017 05:30 EST | Actualisé 02/12/2017 05:42 EST

L'attentat survenu en Somalie en octobre a fait 512 morts, selon un rapport

MOGADISCIO, Somalie — Le bilan final pour l'attentat au camion piégé survenu en octobre à Mogadiscio, la capitale de la Somalie, s'élève à 512 morts, selon le comité chargé d'enquêter sur la pire attaque terroriste à avoir frappé le pays africain.

Il s'agit d'une hausse importante par rapport aux estimations, qui faisaient plutôt état de quelque 350 victimes. Le rapport du comité, dont l'Associated Press a obtenu copie, indique aussi que 312 personnes ont été blessées et que 62 autres manquent toujours à l'appel.

Le gouvernement somalien a mis l'attentat, qui s'est produit le 14 octobre dans une rue bondée, sur le compte des Chabab, des terroristes liés à Al-Qaida. Les représentants des forces de sécurité ont précisé que la bombe pesait entre 600 et 800 kilogrammes, signe que les extrémistes ont amélioré leurs habiletés en matière de création d'engins explosifs.

L'attaque avait choqué les Somaliens, qui avaient été nombreux à descendre dans les rues afin de dénoncer les Chabab alors que leur président annonçait une nouvelle offensive contre le groupe.

Les Chabab s'en prennent souvent à des lieux publics importants de Mogadiscio. Selon le service du renseignement de la Somalie, le camion piégé devait à l'origine exploser près de l'aéroport, qui abrite les ambassades de plusieurs pays. La bombe a plutôt été déclenchée en pleine rue après que des soldats eurent ouvert le feu et crevé les pneus du camion.