NOUVELLES
02/12/2017 07:29 EST | Actualisé 02/12/2017 10:02 EST

Coupe du monde de ski de fond: Alex Harvey se classe 28e à Lillehammer

LILLEHAMMER, Norvège — Alex Harvey a pris le 28e rang du classement général lors d'un sprint classique à Lillehammer en Coupe du monde de ski de fond, samedi.

Harvey, de Saint-Ferréol-les-Neiges, a enregistré un chrono de 3:40,88 en qualifications, accédant aux rondes éliminatoires avec sa 22e place.

Le Norvégien Johannes Hoesflot Klaebo a prévalu en 3:33,88, devant les Russes Sergey Ustiugov et Alexander Bolshunov (3:34,71 et 3:35,17).

Klaebo est invaincu en quatre compétitions cette saison.

«Je me sentais fort dans le prologue mais un peu moins en demi-finale, a dit Klaebo. J'ai dû changer de tactique en finale. Je voulais être deuxième avant la dernière descente, puis tout donner dans le dernier droit. En finale, Bolshunov a tout de suite été très rapide et si je voulais rester près de lui, je ne pouvais pas avoir de relâchement. Ustiugov est passé à l'attaque avant la dernière montée. J'ai dû travailler fort pour rester où je voulais.»

En quarts de finale, Harvey a accusé un retard de 3,06 secondes sur le meneur de sa vague, se voyant écarté des demi-finales. Au total, il a terminé 28e.

«C’est un sprint qui me convient bien, puisque c’est un sprint quand même long, a confié Harvey. Au-dessus des trois minutes normalement, c’est dans mes cordes, mais il manque encore un peu de vitesse dans les jambes. Aujourd’hui (samedi), c’était juste pas fameux, disons.»

Le skieur de 30 ans n’est pas découragé pour autant, puisqu’il est encore tôt dans la saison et que le but est d’être fin prêt pour les Jeux olympiques qui auront lieu dans un peu plus de deux mois.

« Les sensations sont bonnes, c’est juste que je passe la ligne d’arrivée et je ne suis pas vraiment à bout de souffle, a dit Harvey. Je ne suis pas capable d’aller assez vite sur cette distance encore pour vraiment aller tout chercher dans mes réserves. La forme générale est bonne. Il manque juste un peu de vitesse, un peu de punch.»

Lors du sprint classique féminin, Cendrine Browne a pris le 63e rang en 3:45,56 et Katherine Stewart-Jones a fini 65e, avec un chrono de 3:53,30. Le parcours des deux Québécoises s’est arrêté en qualifications.

La Norvégienne Maiken Caspersen Falla (3 min 19,98 s) a gagné en 3:19,98, devant la Finlandaise Krista Parmakoski (3:22,05) et l’Américaine Sadie Bjornsen (3:24,99).