NOUVELLES
01/12/2017 07:27 EST

Qatar: une organisation accusée de "terrorisme" va engager des poursuites

Une association de religieux musulmans basée au Qatar a annoncé vendredi qu'elle engagerait des poursuites judiciaires après avoir été accusée par Ryad et ses alliés de promouvoir le "terrorisme".

L'Arabie saoudite, les Emirats arabes unis, l'Egypte et Bahraïn ont rompu début juin leur relation avec le Qatar, lui reprochant de soutenir des groupes extrémistes --ce que Doha dément-- et d'entretenir des liens avec le grand rival de l'Arabie dans la région, l'Iran.

Ryad et ses alliés ont notamment demandé au petit émirat gazier d'extrader des figures islamistes réfugiés à Doha. Le Qatar accueille depuis longtemps des leaders des Frères musulmans, y compris leur chef spirituel Youssef al-Qaradaoui, par ailleurs à la tête de l'Union internationale des savants musulmans (IUMS).

Fin novembre, les quatre Etats arabes ont placé l'IUMS sur une liste d'organisations promouvant le "terrorisme", affirmant qu'elle "utilisait la rhétorique islamique comme couverture à (...) des activités terroristes".

L'IUMS a indiqué vendredi qu'elle engagerait des poursuites judiciaires en Europe et aux Etats-Unis, assurant que la décision de Ryad et de ses alliés avait nui à sa réputation.

"Nous engagerons une procédure judiciaire auprès des autorités compétentes aux Etats-Unis et en Europe pour (...) être dédommagés du tort qu'ils nous ont causé, car ils ont sali notre réputation", a affirmé à l'AFP le secrétaire général de l'IUMS, Ali al-Qaradaghi.

L'organisation "ne restera pas silencieuse", a-t-il ajouté à l'issue d'une conférence de presse.

dh/nbz/cmk