NOUVELLES
01/12/2017 04:49 EST

Poutine défend les "valeurs traditionnelles" devant l'Eglise othodoxe

Vladimir Poutine a défendu les "valeurs traditionnelles" en participant vendredi au synode des évêques du Patriarcat de Moscou, une première pour un président russe qui témoigne des liens étroits entre le Kremlin et l'Eglise orthodoxe.

"Nous observons dans de nombreux pays l'érosion des valeurs traditionnelles, ce qui mène à la dégradation de la société (...) L'indifférence et la perte des valeurs repères aboutissent au radicalisme, à la xénophobie et aux conflits religieux", a déclaré le président russe devant le patriarche Kirill et quelque 350 hiérarques réunis dans la cathédrale du Christ Sauveur à Moscou.

"Aujourd'hui a eu lieu un événement historique : le chef de l'Etat russe est venu au synode des évêques", s'est félicité le patriarche Kirill, cité par l'agence RIA Novosti.

Le synode a été convoqué à l'occasion du centième anniversaire du rétablissement du patriarcat au sein de l'Eglise orthodoxe russe. Après avoir été dirigée pendant 200 ans dans l'empire russe par le Saint-Synode, un organisme contrôlé par l'Etat, l'Eglise orthodoxe s'est dotée d'un patriarche en 1917.

Depuis l'arrivée au pouvoir de Vladimir Poutine en 2000, l'Eglise a vu son influence croître en Russie, où la majorité de la population est orthodoxe, et elle est devenue un interlocuteur privilégié du Kremlin.

Elle a récupéré de nombreux monastères et églises saisis à l'époque communiste, a obtenu l'introduction dans les établissements scolaires de cours d'initiation religieuse et l'adoption d'une loi punissant de prison les "offenses aux sentiments des croyants".

nm/gmo/lpt