NOUVELLES
01/12/2017 06:06 EST

Michael Flynn, ancien conseiller de Trump, inculpé dans l'affaire russe

Michael Flynn, ancien et éphémère conseiller à la sécurité nationale de Donald Trump a été inculpé pour avoir menti aux enquêteurs dans le cadre de l'affaire russe, a annoncé vendredi la justice américaine.

Le général Flynn, qui fut directeur du renseignement militaire des Etats-Unis, est le quatrième membre de l'entourage proche du président américain à être mis en cause par le procureur spécial Robert Mueller, après notamment l'ex-directeur de campagne de Donald Trump, Paul Manafort.

Il a été inculpé jeudi entre autre pour avoir menti sur la teneur de ses échanges avec l'ambassadeur russe à Washington sous Barack Obama, Sergueï Kisliak, notamment au sujet des sanctions imposées par les Etats-Unis à la Russie.

"Le 24 janvier 2017, l'accusé Michael T. Flynn a obstinément et sciemment émis des déclarations qui sont matériellement fausses, imaginaires et frauduleuses", soulignent les enquêteurs du procureur Mueller dans le document d'inculpation de deux pages.

Selon plusieurs médias américains, Michael Flynn, qui doit être présenté à un juge dans la journée de vendredi, s'apprête à plaider coupable.

Au moment des faits reprochés, l'ancien général était un conseiller du candidat Trump et non un membre de l'administration américaine. Il était devenu, plus tard et pour seulement quelques semaines, conseiller à la sécurité nationale du président républicain.

Le procureur Robert Mueller avait déjà inculpé fin octobre deux membres de l'équipe de campagne de Donald Trump: Paul Manafort, Richard Gates. Un troisième, George Papadopoulos, ayant plaidé coupable d'avoir menti aux enquêteurs du FBI et accepté de collaborer avec les enquêteurs.

sha/vog