NOUVELLES
01/12/2017 11:00 EST | Actualisé 01/12/2017 11:43 EST

Les prix des sapins de Noël augmentent pour la première fois en près de 10 ans

CALGARY — Les sapins de Noël seront peut-être plus coûteux cette année, les sècheresses et une hausse de la demande ayant fait grimper les prix.

Jimmy Downey, président de l'Association des producteurs d'arbres de Noël du Québec, affirme que ses prix sont environ 10 pour cent plus élevés cette année et qu'il s'agit de la première hausse en près d'une décennie.

Il précise que l'augmentation est causée par la demande en provenance de l'ouest des États-Unis, après que plusieurs saisons sèches eurent freiné la croissance des sapins à cet endroit. On remarque également un retour aux arbres naturels de la part des générations plus jeunes.

M. Downey assure que l'Est du Canada aura suffisamment de sapins, mais la Colombie-Britannique, qui a déjà importé des arbres des États-Unis par le passé, pourrait connaître une pénurie.

M. Downey perçoit la hausse avec soulagement, parce que les coûts de main-d'oeuvre et de fertilisants ont augmenté, alors que les prix demeuraient stables, ce qui a forcé les plus petits producteurs et ceux qui étaient moins efficaces à se retirer du marché.

Selon Statistique Canada, le nombre d'hectares dédiés aux sapins de Noël au Canada a diminué, passant de 28 315 en 2011 à 23 787 en 2016, tandis que le nombre de fermes productrices est passé de 2381 à 1872.