NOUVELLES
01/12/2017 04:47 EST

Lafarge en Syrie: trois cadres présentés à des juges français en vue d'une éventuelle inculpation

Trois cadres du cimentier français Lafarge, soupçonné d'avoir indirectement financé des organisations jihadistes, dont le groupe Etat islamique, pour se maintenir en Syrie malgré la guerre, ont été présentés vendredi à des juges à Paris en vue d'une éventuelle inculpation, a-t-on appris de source judiciaire.

Après 48H de garde à vue, Bruno Pescheux, directeur de l'usine de 2008 à 2014, Frédéric Jolibois, qui avait repris la direction du site à partir de l'été 2014, et Jean-Claude Veillard, directeur sûreté chez Lafarge, ont été déférés devant le tribunal. Le parquet de Paris a requis le placement en détention provisoire de M. Pescheux et le placement sous contrôle judiciaire des deux autres cadres.

sde/blb/swi/mw/lpt