NOUVELLES
01/12/2017 06:21 EST

JO-2014: les Russes suspendus par le CIO de nouveau admis en Coupe du monde de bobsleigh

La Fédération internationale de bobsleigh et de skeleton (IBSF) a décidé vendredi de lever les suspensions provisoires pesant sur 9 sportifs russes sanctionnés par le CIO, dans l'attente des preuves, les autorisant à participer à la Coupe du monde.

Les sportifs dont certains avaient été privés le week-end dernier de l'étape de Whistler (Canada) sont donc formellement autorisés à participer à la prochaine étape de Coupe du monde les 9 et 10 décembre à Winterberg (Allemagne), sauf si d'ici là une suspension définitive leur est signifiée.

Parmi les 9 sportifs concernés figurent Alexander Tretiakov, champion olympique du skeleton à Sotchi-2014, qui a été privé de son titre à la suite de sa disqualification par le CIO le 22 novembre, ainsi qu'Elena Nikitima, médaillée de bronze à Sotchi.

Tous deux ont été privés de l'étape de la Coupe du monde le week-end dernier à Whistler (Canada).

Aleksandr Zubkov, véritable héros en Russie après son doublé en or à Sotchi (bob à 2 et bob à 4), a lui aussi été disqualifié et a vu ses résultats aux JO-2014 annulés. Zubkov a pris sa retraite sportive et occupe désormais le poste de président de la Fédération russe de bobsleigh et skeleton.

Alexander Kasjanov, Aleksei Pushkarev et Ilvir Khuzin ont eux gagné l'étape de Whistler en bob à 4 avant d'être finalement suspendus par le CIO en début de semaine et disqualifiés des JO de Sotchi où ils avaient terminé 4e.

Sur les 9 Russes dont la suspension a été levée, 5 sont désormais à la retraite, dont Zubkov, mais cette suspension signifiait qu'il ne pouvait plus participer à des événements en tant qu'officiel.

Une commission de l'IBSF a entendu vendredi à Munich l'ensemble des neuf sportifs concernés et est arrivée à la conclusion qu'il n'y a "pas suffisamment de preuves pour justifier le maintien des mesures de suspension provisoire".

Dans con communiqué, l'IBSF demande donc au CIO de lui "transmettre les attendus des décisions, dès que possible, afin de reconsidérer (sa) position". L'IBSF pourra ensuite se prononcer sur une éventuelle suspension définitive.

Cette décision de l'IBSF intervient à quelques jours d'une réunion cruciale de la Commission exécutive du CIO qui doit se prononcer le 5 décembre sur la participation ou non de la Russie aux prochains jeux Olympiques d'hiver de Pyeongchang (9-25 février 2018).

Au total, 25 sportifs russes ont été disqualifiés à la suite des auditions de la commission Oswald du CIO, dans le cadre du scandale de dopage institutionnel en Russie.

Depuis la première sanction tombée le 1er novembre, la Russie a perdu au total onze médailles, dont quatre en or, sur les 33 remportées cet hiver-là sur les bords de la mer Noire. Arrivé premier au tableau des médailles, le pays a du coup été dépassé par la Norvège.

ebe/dhe