NOUVELLES
30/11/2017 22:16 EST

Israël détruit la maison d'un Palestinien accusé d'une attaque meurtrière

L'armée israélienne a détruit durant la nuit de jeudi à vendredi à Qabatiya en Cisjordanie occupée la maison d'un Palestinien accusé d'avoir tué le mois dernier son employeur israélien, selon des responsables palestiniens de la sécurité.

La maison de Mohammed Abou el-Rob de 140 m2 a été rasée à l'aide d'un bulldozer. Des heurts se sont produits durant cette opération entre soldats et des habitants de Qabatiya. Un Palestinien a été blessé par une balle caoutchoutée, a-t-on ajouté de mêmes sources.

Mohammed Abou el-Rob ainsi qu'un autre Palestinien ont été inculpés le 29 octobre par la Justice israélienne pour le meurtre le 4 octobre de leur employeur israélien, Reuven Schmerling sur leur lieu de travail dans la ville de Kfar Qassem (centre d'Israël). Ce meurtre avait été qualifié d'"attaque terroriste" par les autorités israélienne.

Schmerling, 70 ans, habitait dans la colonie d'Elkana en Cisjordanie occupée. Il a été battu à mort dans son entrepôt par les deux jeunes Palestiniens selon l'acte d'accusation.

Depuis octobre 2015, Israël, Jérusalem et les Territoires palestiniens occupés sont le théâtre des violences sporadiques qui ont causé la mort d'au moins 309 Palestiniens ou Arabes israéliens, 52 Israéliens et sept étrangers.

La plupart des Palestiniens tués sont les auteurs ou auteurs présumés d'attaques anti-israéliennes.

Face à cette vague de violences, les autorités israéliennes ont accéléré les démolitions des maisons d'auteurs d'attentat.

Les détracteurs de cette mesure la dénoncent comme relevant du châtiment collectif affectant les familles qui se retrouvent à la rue. Le gouvernement israélien défend l'effet dissuasif de ces démolitions pour ceux qui seraient tentés de passer à l'acte.

is/jlr/hj