NOUVELLES
01/12/2017 09:09 EST

Flynn a "entravé" l'enquête sur une collusion avec les Russes

Michael Flynn, ex-conseiller de Donald Trump, a par ses fausses déclarations "entravé" l'enquête sur l'ingérence russe dans la présidentielle et il a par ailleurs "contacté" les Russes fin 2016 "à la demande d'un très haut responsable" de l'équipe Trump, selon les charges retenues par le procureur.

"Les omissions et fausses déclarations de M. Flynn ont entravé et eu des conséquences réelles sur les investigations en cours du FBI" concernant une éventuelle entente entre les Russes et l'équipe de campagne de M. Trump, note le document signé du procureur spécial Robert Mueller.

M. Flynn se voit par ailleurs reprocher d'avoir menti au sujet de conversations qu'il a tenues avec des diplomates, dont l'ambassadeur de Russie à Washington, et d'avoir dissimulé qu'il a cherché à influencer un vote du Conseil de sécurité des Nations unies sur la colonisation menée par Israël.

Ces manoeuvres devaient affaiblir l'action de Barack Obama, à l'époque encore président des Etats-Unis.

"Le 22 décembre 2016, un très haut responsable de l'équipe de transition présidentielle a demandé à M. Flynn de contacter des officiels de gouvernements étrangers, y compris de la Russie, afin de connaître leur position sur la résolution et pour influencer ces gouvernements afin de retarder le vote ou faire avorter la résolution", résume le procureur chargé de l'enquête russe.

seb/vog