NOUVELLES
01/12/2017 12:30 EST

Equateur: référendum le 4 février pour interdire de se présenter indéfiniment aux élections

Le Conseil national électoral (CNE) équatorien a annoncé vendredi que le référendum convoqué par le président Lenin Moreno pour supprimer la possibilité de se présenter à un nombre illimité d'élections se tiendrait le 4 février.

La nouvelle présidence du CNE, Nubia Villacis, a annoncé cette date après avoir approuvé le plan opérationnel du référendum, qui prévoit notamment de supprimer la réélection présidentielle illimitée, mise en place par l'ex-président Rafael Correa, ancien allié et désormais ennemi politique du président Moreno.

Le CNE a fait son annonce après la décision de M. Moreno de convoquer le référendum par décret, sans attendre l'avis de la Cour constitutionnelle, arguant qu'elle avait dépassé le délai de 20 jours pour se prononcer afin de valider ou non la consultation populaire.

La décision du président a provoqué la colère de l'opposition "corréiste", qui a évoqué un "coup d'Etat" et a demandé à la Cour constitutionnelle - qui devait se prononcer la semaine prochaine - l'annulation du décret présidentiel.

"Une fois que la période électorale a été déclarée et que la convocation aux élections a été approuvée, rien ni personne ne peut les arrêter", a prévenu Mme Villacis.

Les quelque 13 millions d'Equatoriens seront officiellement convoqués le 7 décembre pour ce référendum, qui coûtera environ 50 millions de dollars.

Le CNE a ajouté qu'il inviterait l'Union européenne "pour participer en tant qu'observateur international lors du scrutin".

La possibilité de se présenter à un nombre illimité d'élections, introduite par M. Correa, avait pour objectif, selon certains, de permettre son retour au pouvoir en 2021.

Le 1er novembre, le président Moreno a été évincé de ses fonctions au sein de son parti Alliance Pais (AP), qui est déchiré, depuis son arrivée au pouvoir, entre ses partisans et ceux de M. Correa.

jm/yow/ole/glr