NOUVELLES
30/11/2017 23:47 EST

Brexit: une frontière inévitable en Irlande (commission parlementaire britannique)

La sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne entraînera inévitablement le rétablissement de contrôles douaniers à la frontière entre la province britannique d'Irlande du Nord et la République d'Irlande, selon un rapport d'une commission parlementaire britannique.

La décision britannique de quitter le marché unique européen et l'union douanière après le Brexit, à compter de fin mars 2019, semble impossible à concilier avec la volonté affichée de Londres de maintenir une frontière irlandaise "sans friction", a-t-elle estimé dans le document publié vendredi.

"Nous ne voyons actuellement pas comment il sera possible de réconcilier le fait qu'il n'y ait pas de frontière avec la volonté du gouvernement de quitter le marché unique et l'union douanière", écrit la commission dans le rapport que certains députés conservateurs pro-Brexit ont refusé de soutenir.

Cela "fera inévitablement de la frontière entre l'Irlande du Nord et la République d'Irlande la frontière douanière de l'UE avec le Royaume-Uni", ajoute-t-elle.

Pour la commission parlementaire, les propositions avancées par Londres pour éviter une frontière dure entre les deux Irlande, en recourant notamment à la technologie, sont "non éprouvées et dans une certaine mesure spéculatives".

Si les discussions sur la facture du Brexit ont semblé progresser récemment, sans toutefois aboutir jusqu'à présent, le contentieux irlandais a au contraire émergé comme un point de blocage important.

Il s'agit d'un des trois dossiers que l'UE veut régler en priorité avant d'initier des négociations sur sa future relation commerciale avec Londres, au même titre que le règlement financier du Brexit et que le sort des droits des citoyens européens expatriés au Royaume-Uni.

La frontière entre les deux Irlande sera au centre de discussions prévues entre le Premier ministre irlandais Leo Varadkar et le président du Conseil européen Donald Tusk, vendredi après-midi à Dublin.

Cette rencontre aura lieu quelques jours avant "la date limite absolue" du 4 décembre, fixée par les Européens à Londres pour prendre des engagements "suffisants" dans les négociations du Brexit.

mpa/oaa/sba