NOUVELLES
29/11/2017 00:11 EST

Yémen: deux gardes tués dans un attentat à Aden revendiqué par l'EI

Deux gardes ont été tués et quatre blessés dans un attentat à la voiture piégée ayant visé tôt mercredi un bâtiment du ministère des Finances à Aden, deuxième ville du Yémen, selon une source des services de sécurité.

Cette source, qui a requis l'anonymat, n'a pu confirmer si le véhicule était conduit par un kamikaze.

L'attentat a été revendiqué par le groupe Etat islamique (EI) dans un communiqué de son agence de propagande Amaq, diffusé par le centre américain de surveillance de sites jihadistes SITE.

Naji Mahmoud, dont le magasin est situé près du bâtiment visé, a fait état d'une "très forte explosion" et "d'éclats qui sont entrés" dans son magasin. "Du sang coulait de ma tête", a-t-il dit à un vidéaste de l'AFP.

Mohamad Abbas, autre résident du quartier, a rapporté un incendie après l'explosion qui a fait voler en éclats les vitres d'un immeuble. Il a également signalé trois voitures endommagées.

Ces dernières années, Aden, grande ville du sud, a été le théâtre d'une série d'attentats ayant tué des centaines de personnes, certains ayant été revendiqués par l'EI.

Les jihadistes ont principalement visé les forces gouvernementales qui se sont repliées dans le sud depuis qu'elles ont été chassées de la capitale Sanaa en septembre 2014 par les rebelles houthis, soutenus par l'Iran et leurs alliés, les forces fidèles à l'ex-président Ali Abdallah Saleh.

En mars 2015, une coalition dirigée par l'Arabie saoudite est intervenue au Yémen pour aider le pouvoir du président Abd Rabbo Mansour Hadi à combattre les rebelles.

La mission s'est élargie pour inclure des opérations contre des groupes jihadistes, à la fois de l'EI et d'Al-Qaïda, qui ont exploité le chaos provoqué par la guerre pour renforcer leur présence dans le sud du Yémen.

La guerre du Yémen a fait plus de 8.750 morts, en majorité des civils, et poussé certaines régions du pays au bord de la famine.

faw/oh/jta/lab/ras/gk