NOUVELLES
28/11/2017 20:12 EST

Présidentielle au Honduras: un magistrat juge l'avance de l'opposant de gauche "irreversible"

Le candidat de l'opposition de gauche Salvador Nasralla à la présidentielle du Honduras, dont le dépouillement était toujours en cours deux jours après le vote de dimanche, disposait d'une avance qui "sera irréversible", a déclaré mardi un magistrat du Tribunal suprême électoral du Honduras.

Objet de toutes les critiques face à un scrutin marqué par des craintes de fraudes, le Tribunal suprême électoral (TSE) créditait le présentateur TV Salvador Nasralla, novice en politique, de 44,22% des votes, devant le président sortant de droite Juan Orlando Hernandez (40,56%), même si l'écart s'est réduit depuis la publication des premiers résultats partiels.

Ces résultats, qui n'évoluaient que lentement depuis dimanche soir, portaient mardi sur environ deux tiers des bulletins de vote (63,47%), selon le site internet de l'institution.

Mais "selon les pourcentages, s'est dégagée une tendance qui sera irréversible, qui pourra montrer quelques petites variations mais sans modifier le résultat final", a déclaré mardi Marco Ramiro Lobo, magistrat membre du tribunal.

Dans un entretien à l'AFP, M. Nasralla, candidat de l'Alliance de l'opposition contre la Dictature (gauche), avait auparavant dénoncé une tentative du chef de l'Etat (Parti national, droite) de "fausser les résultats".

Le président, "en ayant le contrôle des médias, va faire valoir les procès-verbaux qui l'arrangent, modifiant ainsi la volonté populaire", a-t-il assuré.

M. Lobo a lui assuré que le système garantit la transparence car tous les partis et les observateurs locaux ou internationaux ont accès aux documents et peuvent ainsi vérifier les résultats.

"La population et la communauté internationale peuvent avoir confiance, la volonté exprimée dans les urnes par le peuple hondurien sera respectée", a assuré à l'AFP un autre magistrat, Erick Rodriguez.

Le tribunal a été vivement critiqué pour les lenteurs du processus électoral et le manque d'information.

Les deux principaux candidats ont tous deux clamé leur victoire et des milliers de partisans des deux camps sont descendus lundi soir dans les rues pour soutenir leur candidat.

mas-nl/tup/ib/plh

EURASIA GROUPE