NOUVELLES
29/11/2017 05:03 EST

JO-2014/dopage: les sportifs russes sanctionnés ne rendront pas leurs médailles

Les médaillés olympiques russes des jeux Olympiques de Sotchi en 2014 sanctionnés pour dopage par le Comité international olympique (CIO) ne rendront pas leurs médailles avant l'examen de leur appel, a annoncé mercredi le ministère russe des Sports.

"La Fédération russe de bobsleigh et la Fédération russe de ski de fond sont prêtes à faire appel devant le Tribunal arbitral du sport (TAS)", a déclaré le service de presse du ministère, cité par l'agence de presse Interfax, ajoutant que les sportifs déchus "n'ont pas l'intention de rendre leur médailles" avant cet appel.

"Le ministère des Sports va apporter tout le soutien nécessaire à tous les sportifs qui ont été disqualifiés sur décision du CIO", poursuit la même source.

Le CIO a sanctionné lundi cinq sportifs, dont deux champions olympiques de bobsleigh à 4 et deux médaillés d'argent du biathlon, sur la base des conclusions des auditions de la commission Oswald sur les sportifs impliqués dans le scandale de dopage d'Etat en Russie, portant à onze le nombre de médailles retirées à la Russie.

La biathlète Yana Romanova, médaillée d'argent à Sotchi, a déclaré mardi à l'agence de presse TASS qu'elle préférait "jeter sa médaille à la poubelle que la rendre au CIO".

Mardi, le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a dénoncé des "décisions infondées" du CIO et a assuré être prêt à "défendre activement et énergiquement nos athlètes".

Mercredi, trois Russes arrivés 4e aux épreuves de bobsleigh ont été à leur tout suspendus à vie, portant à 22 le nombre de sportifs russes disqualifiés dans le cadre de ces auditions de la commission Oswald, mise en place par l'instance olympique après la révélation d'un dopage d'Etat dans le sport russe par le rapport McLaren, publié en juillet 2016.

Les Russes, qui avaient terminé les JO-2014 en tête du tableau des médailles, ont déjà été dépassés par la Norvège (onze titres).

tbm/pop/gmo/chc