NOUVELLES
29/11/2017 04:39 EST

France: mort de la marquise espagnole de Moratalla

La marquise de Moratalla, riche héritière espagnole dont les fils se disputent la fortune devant la justice, est décédée mercredi à 87 ans dans le sud-ouest de la France où elle vivait, ont annoncé les avocats d'un de ses enfants.

"Son décès est survenu mercredi au Domaine de Coumères, son domicile de Bayonne, entourée de sa famille proche et de ses fidèles employés", ont précisé dans un communiqué les avocats de son fils adoptif German de la Cruz.

"Aucun commentaire ne sera fait", ont dit à l'AFP Me Ronald Asmar et Me Romain Jordan tout en ne se disant "pas en mesure de se prononcer sur le sort des actions en justice en cours".

Une juge de Bayonne avait entendu en novembre dernier à huis clos le fils biologique de la marquise, ainsi que son fils adoptif, tous deux résidents suisses, qui se disputent l'immense fortune de leur mère.

Au coeur du débat, un mandat, signé en Suisse en 2012 par la marquise elle-même et enregistré par le tribunal de Bayonne, qui donnait tout pouvoir à son fils adoptif, German de la Cruz, 38 ans, pour administrer ses biens ou à défaut, à son gestionnaire de fortune, Markus Frey.

C'est contre ce mandat que le fils biologique de la marquise, Forester Labrouche, 65 ans, avait déposé une requête.

Soledad Cabeza de Vaca, marquise de Moratalla, était née d'un père issu de la noblesse ibérique, Antonio Cabeza de Vaca, dont l'un des ancêtres, Alvar Nunez Cabeza de Vaca (1488-1559), était un illustre conquistador.

Sa fortune, difficile à évaluer précisément, viendrait en fait de sa mère, Olga Leighton, une veuve anglaise qui la tenait de son premier mari.

Atteinte de la maladie d'Alzheimer, la marquise avait été placée sous sauvegarde de justice cet été.

col-pjl/jb/lv/lch