NOUVELLES
28/11/2017 14:46 EST

L'US Air Force admet des lacunes dans le signalement des militaires condamnés

L'US Air Force a déclaré mardi avoir trouvé plusieurs dizaines d'omissions dans le signalement des condamnations militaires aux autorités fédérales, censé empêcher les personnes concernées de pouvoir légalement acheter des armes à feu.

Les enquêteurs de l'armée de l'air américaine sont en train de passer en revue quelque 60.000 dossiers criminels de militaires, depuis 2002, afin de comprendre comment d'anciens militaires, condamnés en cour martiale, ont pu acheter des armes et commettre des tueries de masse.

L'enquête a été déclenché après le massacre commis par Devin Kelley dans une église du Texas, le 5 novembre, où 25 personnes dont une femme enceinte ont été tuées. L'ex-militaire avait été renvoyé de l'armée de l'air après une condamnation par un tribunal militaire pour violences domestiques contre sa femme et l'enfant de cette dernière.

L'armée américaine est censée informer les autorités fédérales des condamnations en cour martiale et des exclusions pour conduite déshonorante, mais la condamnation de Devin Kelley n'avait pas été inscrite dans le registre de contrôle des antécédents judiciaire pour l'achat d'armes à feu.

Selon la porte-parole de l'armée de l'air, Ann Stefanek, "plusieurs dizaines" de cas n'ont pas été correctement rapportés et l'examen des 60.000 dossiers ne fait que commencer. Beaucoup d'autres omissions sont susceptibles d'être répertoriées, a-t-elle ajouté.

"L'examen a également révélé que l'erreur dans le cas Kelley n'était pas un incident isolé et que des erreurs de déclaration similaires se sont produites à d'autres endroits", a-t-elle indiqué dans un communiqué.

Malgré des lois très permissives aux Etats-Unis sur les armes à feu, les criminels condamnés ne sont généralement pas autorisés à en posséder.

En vertu d'une loi de 1993, les vendeurs sont censés vérifier les antécédents des acheteurs dans les bases de données nationales, mais cette exigence ne concerne pas les ventes entre particuliers et peut donc être facilement contournée.

wat/kal/sha