NOUVELLES
19/11/2017 12:45 EST | Actualisé 19/11/2017 13:02 EST

Tous les événements organisés par la communauté LGBTI sont interdits à Ankara

ISTAMBOUL — Les autorités turques ont banni tous les événements organisés dans la capitale du pays par les groupes de défense des gais et lesbiennes et des personnes bisexuelles, transsexuelles et intersexuelles, une décision qualifiée d'illégale et de discriminatoire par la communauté LGBTI.

L'interdiction a pris effet samedi pour une période «indéfinie» et s'applique notamment aux films, pièces de théâtre, discussions publiques et expositions.

Le bureau du gouverneur d'Ankara a annoncé dimanche que cette interdiction était imposée pour protéger «la sécurité publique». Il a ajouté que ce type d'événements peut causer de l'animosité entre différents groupes et mettre en péril «la santé et la moralité» de même que les droits et les libertés des autres.

Bien que l'homosexualité ne soit pas interdite en Turquie et que de nombreuses associations LGBTI sont légalement inscrites auprès de l'État, des militants affirment que des membres de la communauté LGBTI font souvent l'objet de discrimination et de stigmatisation.

Deux associations LGBTI basées à Ankara ont condamné cette interdiction «arbitraire», dans une déclaration transmise dimanche, soulignant que cette mesure viole des lois turques ainsi que des protections internationales.

Les organisations Kaos GL et Pink Life avancent que la vaste portée de la décision ainsi que son caractère vague légitimeront des violations des droits contre les individus issus de la communauté LGBTI et feront d'eux des cibles.

Elles demandent aux autorités de revenir sur leur décision, affirmant que ce règlement minera leurs efforts pour contrer la discrimination.