NOUVELLES
19/11/2017 11:50 EST | Actualisé 19/11/2017 13:02 EST

Les Ravens provoquent 5 revirements et blanchissent les Packers 23-0

GREEN BAY, Wis. — Les Ravens de Baltimore ont provoqué cinq revirements et signé leur troisième jeu blanc de la saison, dimanche, lorsqu'ils ont rossé les Packers de Green Bay 23-0.

Les Ravens avaient accompli cet exploit pour la dernière fois à l'époque où leur défensive était menée par Ray Lewis, et ils avaient complété la saison avec quatre jeux blancs en route vers la conquête du Super Bowl en 2000.

Jimmy Smith, Eric Weddle et Marlon Humphrey ont tous réussi une interception pour les Ravens (5-5), qui dominaient déjà la ligue à ce chapitre à l'aube du week-end.

Leurs problèmes en attaque les ont toutefois empêchés de marquer un touché, jusqu'à ce que le quart Joe Flacco ne décoche une longue passe au-dessus de deux joueurs des Packers vers Mike Wallace, creusant l'écart à 13 points après seulement deux minutes de jeu au troisième quart. Flacco a complété 22 de ses 28 tentatives de passe et amassé 183 verges de gains, et il n'a commis qu'une interception.

Sa seule passe de touché du match s'est révélée suffisante contre les Packers, qui sont privés du quart étoile Aaron Rodgers, à l'écart du jeu en raison d'une fracture de la clavicule.

Les Packers avaient été blanchis pour la dernière fois 35-0 par les Patriots de la Nouvelle-Angleterre le 19 novembre 2006, après que Brett Favre eut quitté la rencontre en première demie en raison d'une blessure à un coude. Rodgers, qui disputait alors sa deuxième saison en carrière dans la NFL, avait alors été appelé en renfort.

Son remplaçant cette saison, Brett Hundley, n'a guère fait mieux.