NOUVELLES
19/11/2017 08:03 EST

Le Liban est sous le "contrôle total" du Hezbollah, accuse Bahreïn

Le Liban est sous le "contrôle total" du Hezbollah pro-iranien, a accusé dimanche le chef de la diplomatie de Bahreïn, pays allié de l'Arabie saoudite, lors d'une réunion extraordinaire de la Ligue arabe au Caire.

Cheikh Khaled ben Ahmad Al-Khalifa a également accusé le Hezbollah d'être une organisation "terroriste", dans son discours à la réunion convoquée à la demande de l'Arabie saoudite pour discuter des "atteintes" du rival iranien à la sécurité régionale.

L'Iran possède "des bras dans la région", a-t-il également estimé avant de préciser: "le plus important bras de l'Iran dans la région en ce moment est le bras du Hezbollah terroriste".

M. Khalifa a appelé les pays comme le Liban où le Hezbollah est un "partenaire du gouvernement à prendre leurs responsabilités".

Les ministres arabes des Affaires étrangères se réunissaient dimanche au siège de la Ligue arabe, au Caire, dans un contexte explosif entre Ryad et Téhéran.

L'Arabie saoudite a réclamé cette réunion urgente pour discuter "des moyens de contrer les interventions iraniennes dans les pays arabes et ses atteintes à la sécurité et à la paix", selon un document officiel transmis à l'AFP.

Cette requête intervient à la suite d'un tir de missile des rebelles houthis du Yémen en territoire saoudien le 4 novembre et un attentat contre un oléoduc à Bahreïn le 10.

Ryad a accusé Téhéran de fournir des équipements militaires clandestinement aux rebelles yéménites.

mam-emp/nbz