NOUVELLES
19/11/2017 12:25 EST | Actualisé 19/11/2017 13:02 EST

Affaire de corruption: Nétanyahou est de nouveau interrogé par la police

JÉRUSALEM — La police israélienne a interrogé dimanche le premier ministre Benyamin Nétanyahou pendant environ quatre heures au sujet de deux affaires de corruption auxquelles il pourrait être mêlé.

Il s'agit du sixième interrogatoire que doit subir M. Nétanyahou au sujet de ces deux affaires qui ne menacent pas encore de le chasser du pouvoir. Le taux de satisfaction en son endroit dans les sondages, lui, a commencé à baisser.

Une porte-parole de la police, Luba Samri, a confirmé que les enquêteurs sont arrivés à la résidence officielle du premier ministre dimanche matin.

Une première enquête est menée afin de déterminer si M. Nétanyahou a accepté de somptueux cadeaux provenant de riches admirateurs, dont le milliardaire australien James Packer et le producteur hollywoodien Arnon Milchan. Les policiers cherchent aussi à savoir si le premier ministre a tenté de conclure un accord avec l'éditeur Arnon Mozes du groupe de presse Yediot Ahronot afin de proposer des lois pour affaiblir son principal concurrent en échange d'une couverture plus favorable.

La police soupçonne M. Nétanyahou de corruption, de fraude et d'abus de pouvoir. Un de ses anciens proches collaborateurs a accepté de témoigner contre lui.

M. Nétanyahou a nié de façon répétée les allégations contre lui. Selon lui, il s'agit d'une véritable chasse aux sorcières orchestrée par un média qui lui est hostile.